100 trésors à mettre sous le sapin

Caroline Razafimanantsoa
15 décembre 2017

À l’initiative du Conseil bruxellois des Musées, une large campagne de promotion a été menée en 2016, visant à glorifier la richesse des collections des musées bruxellois. Durant 100 jours, 100 chefs-d'œuvre ont été sélectionnés et mis à l’honneur dans 41 musées. Une belle invitation à découvrir la pluralité du patrimoine artistique belge.

Ces 100 œuvres sont à présent rassemblées dans 100 Trésors des musées bruxellois aux éditions Racine. Un minicabinet de curiosités qui présente cette sélection d’œuvres choisies pour leur portée historique, leur état de conservation ou pour leurs caractères incontournables. Pour chacune des pièces présentées - peinture, sculpture, plante exotique des Serres de Laeken, gravure, planche de BD, bâtiment, locomotive... - les auteurs proposent une description, une remise en contexte ainsi qu’une anecdote. C’est ainsi que l’on apprend que James Ensor se serait sans doute inspiré d'une photographie de famille de 1891 pour composer ses Masques Singuliers.

Autre pièce extraordinaire, l'Institutio Principis Christiani (La formation du prince chrétien) d'Erasme, éditée en 1515 et censurée en 1613, qui se trouve à la Maison d'Erasme. Les passages censurés évoquent les thèmes de la liberté, de la tolérance par rapport aux impies, l'excès des monastères et la juste guerre. L'Inquisiteur a été plus zélé qu'on lui demandait puisqu'il a rayé des textes sur la tolérance, la bienveillance et sur la réduction des impôts ! L’ouvrage, d'un agréable petit format, couvre une vaste période de création artistique de l’art ancien jusqu’à l’art contemporain en passant par l’architecture.

 

100 Trésors des musées bruxellois | Editions Racine | 18x16cm | couverture souple | 224 pages | 19,95€ | www.racine.be

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Caroline Razafimanantsoa

Journaliste

Diplômée en histoire de l’art de l’université Paris-Nanterre et titulaire d’un master complémentaire en diffusion des œuvres d’art contemporain de l’IESA, c’est la benjamine de l’équipe. Arrivée en 2017, elle est aujourd’hui assistante de rédaction. Elle écrit régulièrement sur les expositions qui ont attisé sa curiosité. Avec un petit penchant pour l’art contemporain et les arts émergents.