Estelle Lagarde, on verra ce qu'on verra !

Muriel de Crayencour
07 janvier 2016
L'Auberge est un vieil hôtel fermé depuis longtemps et laissé dans son jus. C'est là que la photographe française Estelle Lagarde a installé ses quartiers, le temps de réaliser un certain nombre de clichés et surtout, d'initier des histoires ou des contes étranges au travers de ses images.

C'est la narration qui passionne cette artiste. S'emparant d'un lieu qui la charme, empli de vieux objets, elle y met en scène des photographies travaillées, recherchées, imprégnées, dans un style volontairement volubile, étrange, précis, largement étayé de détails savoureux. Ainsi, de jeunes mariés sur leur lit de noces sont flous ou presque transparents, comme si le bonheur commençait déjà à disparaître ; une vénus amatrice de chair rouge, sans bras comme celle de Milo, semble au désespoir ; trois enfants dans un grand lit, comme trois lutins, portent chacun dans leurs mains une truite... Finalement, c'est le visiteur qui doit s'emparer de l'histoire et y voir ce qu'il est prêt à y voir. Il doit plonger dans les propositions fantasmagoriques d'Estelle Lagarde, y entrer comme un petit enfant dans une histoire qu'on lui conte. Il y verra ce qu'il veut bien voir.

Les photographies de Lagarde sont à la frontière entre le réel et le récit imaginaire, entre la poésie et la cruauté, entre la douceur et l'acide. Elles sont toutes baignées dans un humour décalé, parfois noir. L'exposition à la Mathilde Hatzenberger Gallery présente les 27 clichés rassemblés dans un recueil, L'Auberge, publié à La Manufacture de l’Image, et accompagnés de textes, poèmes ou aphorismes signés Liza Kerivel, Estelle Lagarde, Christophe Lambert et Alain (Georges) Leduc.

Estelle Lagarde est née en 1973 à Châtenay-Malabry, en France. Diplômée d’architecture en 2000, elle s’intéresse à la photographie depuis le milieu des années 1990. Elle s’y engage de manière artistique depuis 1996. Elle est également représentée activement avec d'autres photographes par l’Agence révélateur - Olivier Bourgoin.
Estelle Lagarde
L'Auberge
Mathilde Hatzenberger Gallery
Rivoli Building / espace #21b à l’étage
690 chaussée de Waterloo
1180 Bruxelles
Jusqu'au 16 janvier
Du jeudi au samedi de 13h à 18 h
http://www.mathildehatzenberger.eu/









Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo et Marianne Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et de la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.