Bien dans son assiette

Muriel de Crayencour
05 octobre 2017

Jan De Vliegher est de retour chez Zwart Huis avec ses grands formats présentant des objets du quotidien qu'il a passé sous la loupe. La Galerie Zwart Huis, ouverte à Knokke par Gerda Vande Kerken, a été reprise par sa fille, qui a installé un espace au Rivoli Building à Bruxelles depuis quelques mois.


Jan De Vliegher est un peintre de la galerie depuis bien longtemps. Après un passage à la Roberto Polo Gallery, il est de retour chez Zwart Huis. Né en 1964 à Bruges, il aime les intérieurs et les objets décoratifs qui peuplent nos maisons. Ainsi, boiseries, lustres et rideaux de châteaux qu'il visite, verres, tasses, assiettes... sont les motifs des ses toiles. Ici, en 2 m x 2 m, des assiettes décoratives reproduites hors format, immenses. Elles occupent toute la surface de la toile, devenues prétexte graphique à manier la couleur. Orange ou jaune vif, bleu de Chine se mêlent à l'éclat des reflets de la porcelaine.


Le peintre brugeois semble manier la couleur comme un exutoire à un trop-plein d'énergie. Il n'hésite pas. La matière coule, ça bave un peu sur les bords, transformant ce grand cercle que forme l'assiette en un écran, celui de son geste, de sa puissance, de son besoin de peindre. On frise le lyrisme, l'objet représenté perd son sens. Il devient forme graphique, cercle sur le carré que forment les bords de la toile. De coupelles fragiles en porcelaine émaillée, les Plates de De Vliegher deviennent peintures fortes et vibrantes, motifs répétés et personnalisés par leur décor suranné : fleurs, angelots, oiseaux, bords dorés. On n'y mangera plus, certes, mais la palette vive et la touche dansante du pinceau nous ravissent les mirettes.




Jan De Vliegher
Plates II
Rivoli Building #12
690 chaussée de Waterloo
1180 Bruxelles
Jusqu'au 28 octobre
Du jeudi au samedi de 14h à 18h
http://galeriezwarthuis.be/










Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo et Marianne Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et de la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.