Opération Ronde de nuit

08 juillet 2019

Le célèbre tableau de Rembrandt La Ronde de nuit s'apprête à faire peau neuve. Le Rijksmuseum d'Amsterdam a en effet entamé lundi la plus grande restauration jamais réalisée sur cette peinture datant de 1642. 

Au travers des parois de verre spécialement conçues pour l'occasion, les visiteurs pourront continuer à admirer le chef-d'œuvre du maître néerlandais pendant les travaux. Prévue pour durer plusieurs années, la restauration de l'immense toile est également retransmise en direct sur internet afin que le monde entier puisse y assister.

Plus de deux millions de visiteurs viennent en effet admirer La Ronde de nuit chaque année. Une équipe de 29 personnes, parmi lesquelles des restaurateurs mais également des conservateurs de musée, des spécialistes des sciences naturelles et des photographes, est mobilisée sur ce projet baptisé Opération Ronde de nuit.

"Trois membres travaillent chaque jour sur cette œuvre monumentale de 3,8 mètres de haut sur 4,5 mètres de large pour un poids de 337 kilos", précise Katrien Keune, chimiste et membre de l'équipe de restauration. Le projet, qui coûte plusieurs millions d'euros, est une grande première. Il s'agit du "travail de recherche et de restauration le plus vaste et le plus complet de l'histoire du chef d'œuvre de Rembrandt", a indiqué le musée. Le scanner qui doit cartographier millimètre par millimètre la célèbre toile fonctionnera nuit et jour.

En trois siècles et demi, le tableau a connu une série de déménagements ou tentatives de restauration et a même échappé aux Nazis. La dernière restauration majeure de l'œuvre remonte à plus de quarante ans, après une attaque en 1975 d'un déséquilibré qui l'avait tailladée à coups de couteau. Pour l'Opération Ronde de nuit, les experts vont examiner la peinture grâce à des photographies en haute résolution et à l'aide d'analyses numérisées de la toile et de chaque couche de vernis et de peinture. Ils pourront ensuite déterminer les meilleures techniques de restauration. 

(Belga News via le site de la RTBF - 8 juillet)