101 Chefs-d'oeuvre

Muriel de Crayencour
05 juin 2015
C'est dans un bâtiment construit par Victor Horta que se trouve les musée des Beaux-Arts de Tournai. De style éclectique moderniste, il fut construit à la demande du mécène Henri Van Cutsem, ami de l'architecte. Un an avant sa mort, Van Cutsem fait don de sa large collection d'oeuvres d'art à la ville de Tournai, en échange de la construction de ce bâtiment écrin à son legs. Ce legs fut un événement majeur qui vint enrichir de façon spectaculaire les collections du musée des Beaux-Arts, existant sous la forme d'un musée de peinture dès 1838. 

 

Le livre 101 chefs-d'oeuvre de Manet à Dürer n'est pas un catalogue scientifique ou exhaustif. Il présente une sélection de 80 peintures, 19 dessins et une gravure, laissant volontairement de côté la sculpture. Les oeuvres sont classées par thématiques, comme Le bonheur de vivre, dans laquelle on retrouve un pastel de Fernand Khnopff, Argenteuil, d'Edouard Manet, qui vient d'être profondément restauré et a retrouvé ses couleurs ; ou Les travaux et les jours, avec quelques Constantin Meunier. Eloge de la folie reprend des oeuvres de Dürer, Jordaens, Rops, Toulouse-Lautrec, Ensor, ... L'ouvrage amène le lecteur dans une dégustation richement illustrée au travers de différentes époques et différents styles. Le dernier tiers du livre reprend des notices pour chaque oeuvre - analyse, mise en perspective historique -, en français, néerlandais et anglais.

 


101 chefs-d'oeuvre de Manet à Dürer |  Musée des Beaux-Arts de Tournai |  Jean-Pierre De Rycke |  Racine | Couverture brochée à rabats|  25 x 25 cm | 192 pages|  29,95 € |  http://www.lannooshop.com/tournai

 

 

 

 

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.