Marie Rosen, toute chair ôtée

Muriel de Crayencour
27 juin 2019

Noumènes, l'exposition de Marie Rosen, est à voir chez rossicontemporary encore quelques jours. C'est le sixième solo de la jeune artiste bruxelloise à la galerie.

Marie Rosen (Bruxelles, 1984), peint des œuvres silencieuses. Dans une palette de tons doux, avec un savoir-faire maîtrisé, elle aborde la plupart du temps des motifs architecturaux : vues partielles d'un mur, un bord de piscine, l'angle d'une pièce, le bas d'un rideau. Avec une grande finesse, elle décrit un monde sans son, comme figé dans le temps. Chaque objet peint - balustrade, coin de carrelage, plante, ... -  est réaliste, compréhensible pour l'œil. Mis ensemble, ils composent une scène qui, elle, devient absurde, sourde, presque dérangeante. Une mise à distance s'installe, ces objets semblent inatteignables. Dans le grand silence qui s'installe, on se demande soudain si Rosen ne ferait pas de l'abstraction comme Morandi le fait : en désensibilisant chaque motif. Toute chair volontairement ôtée, l'image prend un autre sens, comme abstrait. C'est comme un piège - doux - qui se referme : vous aviez vu chez Morandi une succession de vases, vous voyez finalement une suite extrêmement subtile de blancs. Chez Marie Rosen, ce rideau, ce rocher, ... soudain disparaissent, perdent leur aspect descriptif et l'on voit ici une transparence, là un aplat vert délicat, plus loin des lignes traversant la toile.  D'autres peintures présentent des personnages, assis là et respirant à peine. Et de beaux visages, les yeux fixes, le regard triste. Toujours ce silence ouaté. Et une solitude, une inquiétude.

Marie Rosen est une artiste belge née en 1984. Elle a étudié à l’ENSAV La Cambre de 2002 à 2008. Elle est représentée par Rossicontemporary à Bruxelles. Elle a gagné en septembre le Prix du meilleur solo show décerné par le public durant Art on Paper 2015.

L'exposition est accompagnée d'un important catalogue de 264 pages.

 

Marie Rosen
Noumènes
Rossicontemporary
Rivoli Building
Ground floor #17
690 chaussée de Waterloo
1180 Bruxelles
Jusqu’au 13 juillet
Du jeudi au samedi de 13h à 18h
http://www.rossicontemporary.be/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo et Marianne Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et de la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.