Le bonheur, l'air de rien

Gilles Bechet
21 janvier 2021

Alice Gallery présente une exposition collective de quatre jeunes artistes qui subliment les bonheurs fragiles pour les saisir sur la toile, sur une feuille de papier ou un morceau de bois.

Le bonheur se vit dans le présent, et se savoure dans le souvenir. On en extrait des images, des parfums, la lumière sur une pelouse, le son du vent dans les pins, le bruit des vagues. Des moments qu'on extrait du flux du quotidien pour les polir comme un joyau, qu'on idéalise en gommant ce qui n'est pas essentiel. Comme un peintre sur sa toile.
Si on parle de feel good movie, ne pourrait-on pas aussi revendiquer la feel good painting dans le cas de Nicolas Jullien, Jean Jullien, Yann Le Bec et Gwendal Le Bec qui exposent chez Alice Gallery ? Ils sont quatre amis et frères. De ce quatuor, Jean Jullien est le plus connu, graphiste, illustrateur et sculpteur, il a affiné son style qui mêle humour, synthèse graphique et poésie. Invité par Alice van den Abeele pour une nouvelle exposition dans sa galerie, il a proposé d'emmener avec lui ses trois comparses. Une proposition qui a tout son sens. Amis ils sont, mais ils partagent aussi le même atelier, partent ensemble en vacances, échangent beaucoup sur leur travail en cours et habitent le même monde artistique à la lisière de l'illustration, de l'animation et de l'image imprimée.

Et quand ils font de la peinture ou du dessin, c'est presque toujours avec cette même envie de narration. Saisir un moment intime pour en faire un marqueur de beauté, de contemplation et de plaisir. Dans la galerie, les œuvres se mêlent sans cartel si bien qu'il est parfois difficile d'attribuer une toile à l'un ou l'autre. Tous les quatre partagent ce même plaisir intuitif de peindre et de chercher la synthèse graphique sans formalisme excessif. Leurs toiles et dessins sont inspirés de moments de la vie quotidienne, un théâtre de la vie interprété par leurs proches ramenés à des silhouettes anonymes. Pour ceux qui connaissent le travail d'illustrateur de Jean Jullien, ses peintures laissent place à la sensualité de la couleur et des formes, à l'image de ce nageur, lointain cousin frenchie de ceux de Hockney, dont les membres se dissolvent sous la surface dans des formes serpentines, ou de cette mer de sable qui inonde le haut de la toile de sa couleur fondante. Son frère, Nicolas Jullien, présente une tribu de sculptures en bois colorées comme une foule rassemblée par hasard. Souvent inspirées par des photos, dont il garde le cadre, elles émergent de leur bloc de bois semblables à de familiers totems. Yann Le Bec peint aussi des instants de vie, des moments revécus sur toile avec une prédilection particulière pour des ambiances nocturnes qui virent parfois à l'abstraction. Son frère Gwendal, lui, savoure le plaisir de goûter aux couleurs chaudes du pastel gras avec lesquelles il dresse un inventaire gourmand de son quotidien. Nicolas, Jean, Yann et Gwendal, assurément des gens qui gagnent à être connus.

Nicolas Jullien - Jean Jullien - Yann Le Bec - Gwendal Le Bec
LES GENS
Alice Gallery
Rue du Pays de Liège 4
1000 Bruxelles
Jusqu'au 30 janvier
Du mercredi au samedi de 14 à 18h
www.alicebxl.com

 

Gilles Bechet

Journaliste

Il n’imagine pas un monde sans art. Comment sinon refléter et traduire la beauté, la douceur, la sauvagerie et l’absurdité des mondes d’hier et d’aujourd’hui ? Écrire sur l’art est pour lui un plaisir autant qu’une nécessité. Journaliste indépendant, passionné et curieux de toutes les métamorphoses artistiques, il collabore également à Bruzz, Bazar Magazin et C!RQ en Capitale.

Articles de la même catégorie