Antica Namur ouvre ses portes demain

Muriel de Crayencour
08 novembre 2019

Antica Namur ouvre ses portes au public ce samedi 9 novembre. Cette foire d'antiquaires bien installée réunit 135 exposants belges et internationaux - grâce à la présence de galeries françaises, néerlandaises, allemandes, italiennes, suisses, espagnoles, luxembourgeoises et anglaises. Cette année, on y rencontre toute une génération de jeunes antiquaires, dont Nathan Uzal, les soeurs Raphaëlle et Ludivine Lassus, Sebastien Tercelin de Joigny, Laurent Hasaert & Alexis le Grelle, Laura Schmit (The old Treasury), Cyril Gaillard (Manuscripta), ainsi que la jeune galerie italienne, Alessandra Bardi (Dei Bardi art), ...

La foire, très prisée pour son rapport qualité-prix toujours excellent, attire chaque année plus de 30.000 visiteurs dont un important réseau de professionnels du secteur et de très nombreux visiteurs internationaux. Un comité d’experts indépendants est disponible durant la foire pour toute question ou demande de certificat d’authenticité.

Portraits de quelques exposants

La NF Art Gallery est spécialisée dans la peinture belge et tout particulièrement la période qui s’étend entre 1900 et 1970. La galerie présente des œuvres d’artistes belges de premier plan comme Léon Spilliaert, Paul Delvaux, Rik Wouters, Edgar Tytgat, Amédée Cortier, Georges Collignon, Reinhoud, Christian Dotremont, ... complété par des oeuvres avant-gardistes de Bram Bogart, Félix Labisse, Asger Jorn, Anton Rooskens, Lucebert, ... Le travail du peintre abstrait Amédée Cortier a fait l’objet d’une véritable redécouverte ces dernières années. Sa Composition en rouge et vert datant de 1963 est très représentative de son oeuvre. Cette peinture témoigne de sa maîtrise des couleurs qui l’a rendu célèbre. A voir également, Pierre et le loup, une aquarelle sur papier datant de 1948 d’Edgar Tytgat. Cette œuvre s’inspire d’une pièce musicale de Serge Prokovief datant des années 1930 et qui a bercé plusieurs générations d'enfants.

A 28 ans, Georges Van Cauwenbergh est le plus jeune membre de la Chambre royale des Antiquaires et des Négociants en Art de Belgique.Il a pris la tête de la galerie familiale Artimo, fondée en 1985, au Sablon. En 2017, suite à un long travail de restauration, Artimo ouvre une seconde galerie dans une maison classée, présentant une collection unique de sculptures en marbre blanc de Carrare d’artistes belges datées entre 1800 et 1930. Artimo est spécialisé dans l’achat et la vente d’œuvres d’art et d’objets uniques de Vertu, principalement dans les catégories choisies de sculptures et d’horlogerie. Dans le domaine des arts plastiques, l’accent est mis sur les sculptures en marbre et parfois en bronze du XIXe et du début du XXe siècle. Voir, entre-autres, ce délicieux et langoureux Repos, de Jef Lambeaux.

Les arts extra-européens sont également représentés à Antica Namur. La Ming-k’i Gallery est spécialisée dans l’art chinois ancien et l’art précolombien. La galerie présente un groupe exceptionnel de dix musiciens et deux danseurs en terre cuite polychrome. Cet ensemble rare provient de Chine, de la province du Hebei ou du Henan, Dynastie des Qi du Nord (550 - 575 apr. JC). Nohara Japanese Art est une galerie spécialisée dans l’art japonais ancien et elle présente une série unique de figurines de l’époque Edo (1603-1868) et de l’époque Meji (1868-1912). La première représente un Hollandais avec un ventilateur, la deuxième un groupe de trois jeunes hommes jouant de la musique.

Les musées de la Ville de Namur

La Ville de Namur, en partenariat avec la Fondation Roi Baudouin, présentera une sélection de pièces issues de ses musées, comme ces exceptionnels panneaux de mosaïque polychrome en pierre et terre cuite datant des 2e-3e siècle et provenant de la villa gallo-romaine d’Anthée (Onhaye) et issus de la collection du Pôle Muséal Les Bateliers. Cette villa a été découverte et fouillée par la Société archéologique de Namur à partir de 1863. Ses dimensions imposantes (612 m de long sur 242 m de large, soit environ 12 hectares de superficie) en font la plus vaste villa gallo-romaine actuellement connue en Belgique.

Ou ce Bras-reliquaire de saint Adrien de l’ancienne abbaye de Floreffe, issu des collection du Trésor de la Cathédrale Saint-Aubain (Musée diocésain de Namur). Après la suppression de l’abbaye et sa transformation en séminaire diocésain, au 19e  siècle, le reliquaire est transféré au trésor de la cathédrale de Namur. Cette pièce est attribuée à Hugo d’Oignies, orfèvre actif dans la première moitié du 18e  siècle dans la région de l’Entre-Sambre-et-Meuse, sur base de la présence de motifs estampés identiques à ceux ornant d’autres œuvres de l’orfèvre.

Une excellente raison de se rende au confluent de la Meuse et de la Sambre !

Antica Namur
Namur expo
2 avenue Sergent Vrithoff
5000 Namur
Du 9 au 17 novembre
Du lundi au vendredi de 13h à 19 h
Week-ends & lundi 11 n
ovembre de 11h à 19h
https://www.antica.be/

  

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.

Articles de la même catégorie