Arthur Craco, maître céramiste

Muriel de Crayencour
22 octobre 2020

Chez Lancz Gallery au Sablon, la rétrospective Arthur Craco vaut le détour. Céramiste, sculpteur, dessinateur et graveur de la fin du 19ème et du début du 20ème, il est reconnu comme un des artistes majeurs dans la céramique de l'Art nouveau en Belgique.

Dans ce grand mouvement de revival de la céramique qu'on observe depuis quelques années chez les jeunes artistes, qu'il est bon de faire connaissance avec l'œuvre d'Arthur Craco, au travers d'une sélection de céramiques, dessins et gravures. Dès l'entrée la vasque d'une fontaine de jardin en grès émaillée, de plus d'1m de diamètre, avec les volutes Art Nouveau de ses bords, nous semble d'une force formelle indéniable. Belle série de vases, dont certains d'une extrême modernité, tant par leur forme que par l'usage des couleurs de l'émail. Un grand pot à anses présente, au travers de découpes, un motif floral. En buste, un couple d'amoureux s'enlace, perdu dans les méandres d'un émail vert doux laissant apparaître ça et là le grès brut. Pièce majeure illustrant le carton d'invitation, Jeva, un bas relief en plâtre présentant une jeune fille sylphide entourée de voiles et de plantes, comme dans un nid de courbes voluptueuses. Navigant entre créations artistiques et objets usuels : encriers, vases, soupières, Craco déploie une intensité et une force impressionnantes. Parfois Art Nouveau, parfois plus modernistes, ses œuvres ont gardé à notre œil contemporain une vigueur et une audace qu'on savoure.

Aux murs, dessins et gravures complètent la présentation de cet artiste qui ne recula pas devant quelques caricatures qui se moquent des personnages de l'autorité. 

Plusieurs de ses réalisations sont présentes dans l'espace public, ainsi le Puits de la Margelle, à la place Fernad Cocq, Saint Joseph et l'Enfant Jésus, à la Basilique de Koekelberg, Le Lierre, au Jardin Botanique, ... ou à Andenne, les Fontaines aux chats, aux chimères et aux faisans

Né en 1869 à Bruxelles, étudiant en sculpture à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles après avoir abandonné des études d'ingénieur, il intègrera les ateliers de Constantin Meunier puis de Thomas Vinçotte. C'est pourtant en tant que graveur qu'il fait ses premiers pas dans le monde de l'art. A partir de 27 ans, il produit ses premières céramiques dans son atelier de Bruxelles. Plus tard, il s'associe avec Emile Declercq, un potier de Rebaix - vieux centre de production artisanale. Sa production prend deux orientations : la première, Art Nouveau, avec ses vases aux formes florales de l'iris, de l'orchidée ou de la passiflore. La deuxième l'emmène vers une stylisation plus épurée et moderniste.

Après la première guerre mondiale, les Etablissements Eugène Losson & Co à Andenne invitent Craco à venir travailler dans leur usine. Sa production, quoique moderne et audacieuse, ne connaitra jamais l'essor économique espéré. Il vit toute sa vie dans une pauvreté tenace. Il meurt en 1955. 

Arthur Craco
Lancz Gallery
15 rue Ernest Allard 
1000 Bruxelles
Jusqu'au 24 octobre (l'expo est proplongée)
Du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h
https://lanczgallery.be/

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.

Newsletter
S'inscrire

Pour rester au courant de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Soutenir mu in the city
Faire un don

Faites un don pour soutenir notre magazine !