Au CID Grand-Hornu, le savoir-faire autour du verre

Muriel de Crayencour
02 mars 2019

Le Cirva ou Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques accueille, depuis sa création en 1983, des artistes, des designers et des architectes internationaux pour des résidences de recherche et de création autour du verre. Situé en plein cœur de Marseille, dans le quartier de la Joliette, il dispose d’un atelier performant pour le travail du verre. Le CID  Grand-Hornu présente Design orienté verre, une exposition qui rend compte de différentes résidences d'artistes au Cirva. Ainsi qu'une plus petite expositions, Hors Pistes - rencontres au Groenland, à propos d'une résidence à Nuuk.

 

Ces quelques fleurs


Dans les Ecuries du Grand-Hornu, dans l'espace de droite, autour du thème du vase, de nombreuses propositions posées sur une longue table en liège foncé. On y voit pour commencer les Vases oreilles de Julie Richoz (1990), qui ne sont pas sans rappeler les pièces d'Ettore Sottsass qu'on avait pu voir à la Fondazione Cini à Venise en 2017. Un travail d'un bel équilibre de formes et de couleurs pour cette jeune créatrice suisse qui sort de l'Ecole cantonale d’Art de Lausanne.

Jean-Baptiste Fastre (Paris, 1984) mêle contenants en verre et attaches en polyuréthane pour des vases qu'on peut suspendre ou poser en faisant pivoter chaque élément du vase. Samy Rio (France, 1989), fraîchement diplômé de l'Ensci - l'Ecole nationale supérieure de Création industrielle de Paris, enserre ses vases doubles d'un cercle de bois blond, fixé par deux bâtonnets de bois, qui se marient parfaitement avec les végétaux qui garniront l'objet. Brynjar Sigurdarson (1986) est un designer islandais. Ses vases en pâte de verre opalescente sont parfois marqués d'une barbe de matière brute. C'est sans doute le créateur qui est allé le plus loin dans les audaces et expérimentations de la matière verre, puisqu'il dépasse la transparence et tente autre chose.

Au fond de cette première salle, une vidéo montre le travail dans l'atelier du verre au Cirva. Pour les amateurs de savoir-faire pointu, c'est passionnant de voir ces designers confronter leurs idées et travailler en collaboration avec des artisans maîtrisant parfaitement les différentes techniques de travail du verre, dont ici le soufflage.

Dans l'autre salle, sur une première rangée, des propositions de luminaires, avec des lampes à poser de Normal Studio, dont la surface est marquée par la trame d'un moule en métal dans lequel est soufflé la pièce. Ce sont ces objets dont on voit la fabrication dans le film cité plus haut. Tous ces luminaires soufflés sont très beaux, on déplore pourtant que la lampe installée à l'intérieur soit une simple ampoule à soquet et pas une des multiples possibilités offertes aujourd'hui par le LED. De l'autre côté, les plats en verre couleur jade de Martin Szekely (Paris, 1956) forment comme des flaques d'eau. Les contenants issus d'une expérience de coulage dans du polystyrène de Sylvain Willenz (Bruxelles, 1978) attirent le regard avec leurs teintes acidulées et leur texture granuleuse.

 

 

Hors Pistes


Hors Pistes - rencontres au Groenland est une exposition présentant le résultat d'une résidence au Groenland. Nuuk, la capitale du Groenland, rassemble 17 000 habitants et est accessible uniquement par la mer ou le ciel. Après six mois de neige et quasi obscurité, les habitants profitent avec l'été du jour continu. Dans les ateliers, on travaille le bois, la céramique, la peau de phoque. Ces savoir-faire issus de la culture inuit ont été partagés par des sculpteurs, fabricants de filets de pêche, tanneurs, céramistes... le temps d'une résidence d'un mois avec six designers et artistes européens, en 2017. Quelle belle folie ! L'exposition dans l'Atrium présente au fil d'une scénographie poétique les objets créés sur place. C'est la deuxième résidence organisée par le collectif Hors Pistes, après celle menée au Burkina Faso autour du bronze. L'idée est de promouvoir la transmission des techniques artisanales traditionnelles à des designers d'aujourd'hui pour en assurer la visibilité et peut-être la pérennité. Un objectif à la fois passionnant et d'une belle actualité. A ne pas manquer.

 

 

Design orienté verre
Jusqu'au 26 mai

Hors Pistes : rencontres au Groenland
Jusqu'au 19 mai

CID Grand-Hornu
82 rue Sainte-Louise
7301 Hornu
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
http://www.cid-grand-hornu.be/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.