Boris Tellegen, puissance des formes

Muriel de Crayencour
15 mars 2019

Boris Tellegen, dont l'exposition début 2017 au Mima avait fait sensation, expose pour la cinquième fois chez Alice Gallery. Il y montre des grandes sculptures et des bas reliefs en bois et carton. A voir jusqu'au 23 mars.

Artiste graffeur sous le pseudo DELTA dans les années 1980, dont le travail a évolué vers d’autres formes de création, via le graphisme et vers les arts visuels, Boris Tellegen crée aujourd'hui des pièces d'une grande beauté formelle. Sa série Glitch - terme qui nomme les erreurs informatiques - présente de grandes compositions faites de couches de plaques de bois. Angles aigus, monochromie matte, 3D pour donner à voir une image du chaos. Pourtant, dans cette recherche de la représentation de la faille, émerge une beauté très moderniste. Ces compositions sont de la même famille stylistique que celles de Feipel & Bechameil qu'on a pu voir à La Patinoire royale.

Pour la série CODE, l'artiste joue avec les mots en usage dans le codage informatique. Triturant, déformant les lettres, jouant avec leur forme, il les rend abstraites et graphiques. Le sens s'efface au profit de la forme. Cette série réalisée en carton blanc est d'une grande légèreté : cubes et parallélépipèdes formant ensemble une construction ludique d'une belle pureté.

Plantés au milieu de l'espace de la galerie, les grands totems en acier ou en bronze dégagent une force impressionnante. Ici on voit la maîtrise de l'artiste qui est passé de l'art du graffiti et du travail en groupe à une pratique personnelle dense et cohérente : équilibre des volumes, justesse des proportions, ... quand il n'est plus nécessaire de lire le cartel pour se rincer l'œil, on est passé à un stade supérieur, celui d'une œuvre qui se tient toute seule, sans explications, riche de sa propre tension. Un cadeau à recevoir avec gratitude. Ces totems sont disponibles en petit format, produits en très courte édition.

 

Boris Tellegen aka DELTA
Super User Access
Alice Gallery
4 rue du pays de Liège
1000 Bruxelles
Jusqu’au 23 mars
Du mercredi au samedi de 14h à 18h
www.alicebxl.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo et Marianne Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et de la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.