Une Brafa dans les galeries

Muriel de Crayencour
19 janvier 2021

La Brafa, l'événement culturel qui rassemble chaque année tous les amoureux de l'art et des beaux objets fin janvier à Tour et Taxis, confrontée aux nombreuses restrictions et incertitudes engendrées par la pandémie actuelle, avait annoncé en octobre le report de son édition 2021 à l'année suivante. Cette annonce avait soulevé une vague de très nombreux témoignages de compréhension et de soutien adressés par ses exposants, ses partenaires, ses sous-traitants et de nombreux visiteurs, prouvant par-là même un attachement sincère vis-à-vis de ce rendez-vous très attendu, et dont aucune édition n’avait jusqu’à présent été annulée ou postposée en plus de 65 années d’existence !

Encouragés par cet élan, ses organisateurs ont proposé un concept novateur, une Brafa in the galleries : puisque ses visiteurs ne peuvent actuellement s’y rendre, c’est l’événement qui ira à leur rencontre, chez les exposants. Pratiquement, chaque participant a été invité à présenter dans sa galerie ou à son domicile une exposition basée sur une sélection d’œuvres et d’objets d’art. Ces expositions seront accessibles du mercredi 27 au dimanche 31 janvier inclus, soit dans une période qui aurait normalement dû être occupée par la foire bruxelloise. En complément, chaque participant a été invité à produire une courte vidéo personnalisée de son exposition. Toutes les vidéos réalisées et le matériel photographique les accompagnant seront accessibles sur le website de la Brafa.

126 galeries y ont répondu favorablement, ce qui se traduit par autant d’expositions présentées en galeries, réparties dans 13 pays et 37 villes, dont onze rejoignent les rangs de la foire bruxelloise pour la première fois : les galeries Artimo Fine Arts (Bruxelles), Arts et Autographes (Paris), Dr. Lennart Booij Fine Arts & Rare Items (Amsterdam), Hadjer (Paris), Nao Masaki (Nagoya), Jordi Pascual (Barcelone), São Roque - Antiguidades e Galerie de Arte (Lisbonne), Tenzing Asian Art (San Francisco), Van der Meij Fine Arts (Amsterdam), Maurice Verbaet (Knokke), et Waddington Custot (Londres).

 

Un canevas commun et diverses variantes

Tous les participants adopteront des dates et horaires communs incluant une preview le mercredi 27 janvier de 14h à 21h, puis une ouverture du jeudi 28 au dimanche 31 janvier 2021 de 11h à 18h, à l’exception des onze galeries regroupées à Knokke, qui ont choisi des dates et horaires d’ouverture adaptés aux spécificités de la cité balnéaire, les samedi 30 et dimanche 31 janvier, et les samedi 6 et dimanche 7 février 2021, de 11h à 18 h.
Dans la très grande majorité des cas, les expositions ont lieu dans les galeries respectives des participants, qu’ils disposent d’une seule ou de plusieurs adresses.
Véritable plateforme en support de cette initiative, le website de la Brafa, remodelé, rassemble toutes les informations utiles. Chaque participant y bénéficie notamment d’une page personnelle sur laquelle seront visibles jusqu’à neuf œuvres d’art (trois dès maintenant, et jusqu’à six supplémentaires mises en ligne le 27 janvier) avec descriptifs complets, coordonnées de contact, adresse d’exposition incluant plan d’accès, ainsi que pour ceux qui l’ont souhaité, une vidéo personnelle et originale spécialement réalisée pour l’occasion.
Pour les villes principales où se concentreront un nombre important de galeries (Bruxelles, Paris, Londres, Genève, Anvers, Knokke...), des plans de parcours seront téléchargeables en format PDF. Enfin, il sera possible d’y visionner en direct les quatre conférences programmées les jeudi 28, vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 janvier à 18 h.
Comme le précise Harold t’Kint de Roodenbeke, président de la Brafa, « ces derniers mois nous ont rappelé à tous, combien le contact direct et personnel était au cœur de nos relations. Entre un collectionneur et une œuvre d’art, entre un acquéreur et un marchand. Parce qu’ils reposent avant tout sur l’émotion, nos métiers sont profondément humains. Aussi espérons-nous que cette initiative puisse recréer ce lien, dans un environnement et des conditions qui, naturellement, respectent les mesures en vigueur dans nos divers pays. »

Brafa in the Galleries
Mercredi 27 janvier de 14h à 21h,
Du jeudi 28 au dimanche 31 janvier de 11h à 18h
www.brafa.art
Suivez aussi la BRAFA sur Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn et YouTube.

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.