Une rentrée des galeries sous contrainte

Muriel de Crayencour
01 septembre 2020

Le Brussels Gallery Weekend présentera à partir du 3 septembre, pour sa treizième édition, 38 galeries ainsi qu'un programme OFF assez dense. Bruneaf, la Brussels Non European Art fair - précédemment couplée avec AAB (Asian Art in Brussels) et BAAF (art ancien) sous la bannière CULTURES -, démarre ce jeudi seule et rassemble 12 galeries spécialisées en art tribal. Fameux challenge que d'ouvrir des événements culturels aujourd'hui, après ces mois de confinement et avec des protocoles définis par le gouvernement et qui changent de semaine en semaine.

Le Brussels Gallery Weekend

La rentrée des galeries bruxelloises rythme l'année culturelle comme d'autres événements. Cette année, le Brussels Gallery Weekend rassemble 38 galeries, dont quelques nouvelles venues et les habituelles locomotives de l'événement. De nombreuses galeries non participantes ouvrent en horaires élargis durant ce long week-end. C'est le moment de se replonger dans l'offre riche et audacieuse de notre petite capitale européenne.

« Dans le contexte actuel, cela fut un vrai challenge de nous adapter pour pérenniser notre projet. La collaboration, les encouragements et la fidélité de tous nos partenaires publics et privés nous ont permis de tenir bon. Cela nous a vraiment fait plaisir, car cela montre le dynamisme et la résilience du secteur de l’art contemporain à Bruxelles », explique Sybille du Roy de Blicquy, directrice du BGW.

Plusieurs musées et centres d'art sont associés à l'évènement dans le parcours OFF, certains couplés avec des galeries participantes. On retrouvera par exemple Gauthier Hubert et son univers énigmatique chez Irene Laub et au Musée du Botanique. Grégory Gicquel et Daniel Dewar investiront quant à eux conjointement la galerie CLEARING et le Musée Van Buuren. Enfin, de retour dans la programmation, Michel Rein présentera le travail d’Anne-Marie Schneider dans son espace, ainsi que des projections d’Ariane Loze dans la salle de cinéma de l’un des hôtels partenaires.

La toujours passionnante exposition de talents émergents Generation Brussels ne se tiendra pas au Vanderborght mais dans un parcours de vitrines reliant le haut et le bas de la ville. Le public pourra ainsi découvrir les fleurs en ballons de Badi Rezzak le long de la Régence, les corps en suspension de Carlotta Bailly-Borg dans les Galeries Louise, ou encore les mots à la ville de Jot Fau chez Muntpunt...

Comme chaque mois de septembre, tout Bruxelles vibre au tempo de l'art contemporain. Certes avec jauge durant les vernissages (la plupart des galeries ont étendu leurs heures de vernissage sur toute la journée du 3, pour éviter un dépassement de cette jauge - nombre de personnes autorisées au M2), masques et gel, mais en espérant sincèrement que ces éléments ne sont pas les seuls indicateurs du monde d'après !

Bruneaf

La Brussels Non European Art fair offre une petite édition avec 12 participants, tous rassemblés sous la même bannière le temps d'un week-end. C'est Didier Claes qui est à la barre de ces quelques jours sur le thème de l'art tribal. On retrouve aussi Bernard de Grunne, dont les stands à la Brafa sont toujours un régal. Ainsi qu'Ambre Congo (Pierre Loos & Thomas Bayet) et d'autres. 12 galeries à ajouter à votre parcours de visites durant ce long week-end. 

A vos masques et baskets !

Brussels Gallery Weekend 
Du 3 au 6 septembre
brusselsgalleryweekend.com

Bruneaf
Du 3 au 6 septembre
​​​bruneaf.com

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.