Bué s'attaque enfin au papier

Fabian Meulenyser
07 mars 2015

« If this book were a cake you might imagine something sweet and gooey lovingly baked in a Mexican Bakery and decorated with the glinting eyes, goofy smile and lip-smacking tongue of one of Bué the Warrior's trademark characters. »

 

Plus qu'un livre, c'est un véritable objet déco que propose Bué the Warrior en guise de rétrospective de son travail. Le sensitif se conjugue au visuel dans une couverture qui vaut le détour à elle seule. Le toucher soyeux invite à plonger dans le monde coloré de ce pionnier du street-art belge et européen. Rapide mise à niveau pour les non-initiés : The Warrior tire son patronyme de la buée, référence symbolique au caractère éphémère du street-art. Cela fait 20 ans qu'il promène ses bombes de ruelles en terrains vagues, charriant avec lui sa bagatelle de personnages loufoques et enjoués. Le tout sans vraiment se prendre au sérieux.

 

 

« I know I'm no virtuoso. I just want to have fun with what I'm doing. And I do. I'm not an artist. I just paint a lot », dit-il. S'il ne faut qu'un coup d'oeil pour noter l'influence énorme du Comic Art sur le travail de Bué, les iris extatiques viennent également trahir un attrait pour les mangas. Des inspirations multiples que l'artiste conjugue avec un certain talent à l'esthétique du graffiti. Ce livre, publié aux éditions Lannoo, compile justement ses nombreux voyages et collaborations, glanant au passage, ça et là, quelques anecdotes. De Mexico à Cambridge, en passant par Los Angeles, Bruxelles et, bien sûr, Gand, la boulimie créatrice de l'artiste s'exporte dans de nombreuses villes. Avec cependant une constante : partout où il passe, Bué the Warrior soigne les détails et impose véritablement sa griffe. Cette première monographie n'y fait pas exception. En anglais, additionné d'une sérigraphie numérotée. Cadeau 

 

Bué The Warrior | Lannoo Publishers | couverture cartonnée |  21 x 25 cm |  194 pages | 69,99 € |  www.lannooshop.com/warrior

 

 

Fabian Meulenyser