Campagne de financement pour restauration de la collection textile du Musée La Piscine

17 décembre 2020

Du 15 décembre 2020 au 31 janvier 2021, La Piscine lance une opération de financement participatif en collaboration avec la plateforme Dartagnans.fr. Cette campagne vise à récolter des fonds pour accompagner le musée dans la mise en œuvre d’un chantier de collections autour de son patrimoine textile qui est à l’origine du premier musée roubaisien.

 

Du musée industriel au musée La Piscine 


Créé en 1835, le musée industriel de Roubaix est à l’origine exclusivement consacré au tissu et regroupe des échantillons du meilleur de la production locale. Cette collection initiale est réunie dans le double souci de conserver la trace de la création industrielle contemporaine et de constituer un fonds de référence esthétique et technique pour la formation des futurs ingénieurs roubaisiens.

Rapidement, la vocation pédagogique s’impose et la production roubaisienne s’enrichit d’albums d’échantillons réunissant des tissages et des imprimés produits par des manufactures de diverses origines, de collections de tissus anciens puis de vêtements de prêt-à-porter.

Riche de près de 40 000 pièces, allant des tissus coptes (4e siècle avant J.-C.) aux créations les plus contemporaines (Christian Dior, Jean-Paul Gaultier, Paule Leleu, Elisabeth de Senneville, Marimekko, Michèle Lemaire, etc.), en passant par une série rarissime de tissus russes et une exceptionnelle collection de soieries du XVIIIe siècle, ce fonds s’impose aujourd’hui internationalement par sa qualité. Il demeure une source d’inspiration pour les professionnels et les créateurs et constitue le socle d’une mémoire textile fondatrice de l’identité de la ville de Roubaix.
 

A quoi servira la collecte ?

 

Le tissu compte néanmoins parmi les matériaux patrimoniaux les plus sensibles aux conditions de conservation et notamment à la lumière. Sa fragilité impose un stockage soigné dans des espaces au climat contrôlé et une présentation trimestrielle par rotation.

Bien qu’il s’agisse de la première collection du musée, la fragilité de ces pièces rend leur présentation et leur valorisation complexes. Si La Piscine réfléchit à un projet de grande ampleur pour réenchanter sa tissuthèque et la rendre accessible au plus grand nombre, il est nécessaire de lancer au préalable un vaste chantier des collections pour l’étude, la restauration et la valorisation de ce fonds inestimable. Cette opération de grande ampleur va être réalisée en plusieurs étapes successives afin de traiter l’intégralité de ce fonds très varié. Cette première campagne se concentrera sur les près de 3000 livres d’échantillons qui constituent la base historique des collections de La Piscine et présentent une complexité particulière du fait de l’association de plusieurs matériaux (cuir, papier, tissu, métal), aux exigences de conservation parfois contradictoires.
 

Soutenir le projet : https://dartagnans.fr/fr/projects/retrouvons-la-memoire-textile-de-roubaix/campaig