Glaneur de lumière, glaneuse de fleurs

Muriel de Crayencour
16 décembre 2021

A La Patinoire royale - Valérie Bach Gallery, deux expositions remarquables et encore quelques semaines pour les voir : l'une de Carlos Cruez-Diez et l'autre de Geneviève Levivier

Dans la nef centrale de l'ancienne patinoire, Environnement Chromointerférence est une spectaculaire installation lumineuse réalisée par l'atelier de Carlos Cruz-Diez (1923-2019), dans laquelle le visiteur peut s'immerger et découvrir les jeux de lumières et de couleurs qui s'entrelacent et se superposent sur le sol. Quatorze projecteurs mais aussi de gros ballons, éléments mobiles que le visiteur peut manipuler pour bousculer la projection des lignes de couleurs et créer des ombres. L'œuvre advient donc dans toute sa force dès que le spectateur pénètre dans l'espace de celle-ci. L'ombre du visiteur qui bouge dans l'espace, l'ombre des ballons qui roulent... l'œuvre est un jeu, semble-t-elle nous raconter. 

Cet espace lumineux recrée l’extraordinaire effet visuel découvert par l’artiste, un peu par hasard, un jour de 1964. Alors que Carlos Cruz-Diez imprime en sérigraphie une série de trames de Couleurs Additives, il décide de superposer un plastique transparent avec le même modèle de lignes. En déplaçant le plastique transparent au-dessus des modules de son travail en cours, il observe l’apparition d’interférences de couleurs qui se modifient au passage de la trame. La difficulté de la lecture produite par l’intersection des trames produit des gammes de couleur totalement absentes du support. De plus, les déplacements de la trame font naître des mouvements contraires aux mouvements réels de celle-ci. Carlos Cruz-Diez les surnomme faux prismes, car elles reproduisent le spectre complet de la lumière sur un support opaque. C’est donc dans le mélange rétinien des couleurs que se niche, réellement entre les lignes, au creux de l’œil singulier du spectateur, l’effet chromatique d’interférence, surprenant et déconcertant, lorsque de facto ce spectateur constate que les couleurs perçues n’existent pas dans la réalité.

Carlos Cruz-Diez est un artiste français d’origine vénézuélienne, né à Caracas. A partir de 1960, il vit et travaille à Paris. C’est l’un des acteurs majeurs de l’art optique et cinétique, courant artistique qui revendique la prise de conscience de l’instabilité du réel. Ses recherches font de lui l’un des penseurs de la couleur du XXe siècle.


La cueillette de Geneviève Levivier

Artiste textile plasticienne et designer expérimentale, Geneviève Levivier crée dans son atelier aux allures de laboratoire des œuvres textiles mix media et petit mobilier d'art, qui font écho à l'esthétique de la nature dans son aspect sauvage et poétique. Ce croisement des savoir-faire, entre art et innovation, ainsi que l'utilisation récurrente de matériaux durables, lui ont valu de nombreux prix et reconnaissances internationales. A ce titre, elle est régulièrement invitée à présenter des expositions personnelles ou collectives - Musée de la Sculpture de Sao Paulo, Triennale de Milan, Exposition universelle de Milan, Hong-Kong Design Week, galeries suisses et new-yorkaises... Du textile à l'œuvre qui vit pour elle-même, sans passer par un usage précis, le passage est fait dans l'exposition qu'on peut découvrir aujourd'hui à La Patinoire. 

Sur de grands formats, Levivier intègre des brassées de feuilles et de fleurs qu'elle est allée ramasser dans les champs qui entourent son atelier. Ainsi, grandes marguerites sauvages, fleurs de cerisiers sont fixées et rendues pérennes dans une matière minérale qui laisse entrevoir les textures fragiles et délicates. Sur ces grands panneaux de textile suspendus au mur, les végétaux sont tous reconnaissables : tiges, feuilles, fleurs fixées dans une danse immobile. 

Certains panneaux sont luminescents, accumulant la lumière du jour et scintillant la nuit. C'est une ode à la nature, au végétal, une sorte de non-bouquet, loin de tous apprêts ; des champs fous et sauvages, qu'on peut installer chez soi. Les propositions, bien qu'assises sur de nombreuses heures de recherches pour mettre au point les techniques de création, ne manquent pas de poésie et sont des invitations à la rêverie.

Carlos Cruz-Diez
Inter Lineas
et Geneviève Levivier
La Patinoire royale - Valérie Bach Gallery
15 rue Veydt
1060 Bruxelles
Jusqu'au 8 janvier
Mardi et mercredi de 14h à 18h
Du mercredi au samedi de 11h à 19h
https://www.prvbgallery.com/

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.

Newsletter
S'inscrire

Pour rester au courant de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Soutenir mu in the city
Faire un don

Faites un don pour soutenir notre magazine !