Claude Gigon fait la tête !

Muriel de Crayencour
12 décembre 2019

Première exposition solo à Bruxelles pour le peintre suisse Claude Gigon, chez DuflonRacz, au Rivoli Building. A voir jusqu'au 22 décembre. 

Au fond du cube blanc de la galerie, une immense huile sur toile présentant une tête de profil, très schématique. Le crâne comme le dessus de l'œuf à la coque du petit déjeuner, le nez de profil comme l'arête d'un couteau, l'œil immense, noir, trouant presque la peinture et nous observant. Ce motif simple, presque abstrait, Claude Gigon le répète sur d'autres toiles, l'utilisant pour expérimenter les effets de la couleur, des formes et des textures. Le motif est une excuse ! Il s'agit de jouer, en fait. Voyez le petit catalogue Nuit américaine, à disposition dans la galerie : sur la couverture, encore un visage, mais en biscuit. 

Pourtant, un sentiment puissant nous étreint devant ce visage immense qui semble résumer tout un être dans sa tête : inquiétude, angoisse, peur, tristesse... ? "Au cours de mes recherches picturales, j'ai éliminé peu à peu tout ce qui était accessoire pour accentuer ce que je voulais mettre en évidence. L'isolement des figures ou des objets exprime le fait que, dans la vie, on est toujours seul face à l'adversité, et même face au plaisir puisque notre ressenti est unique. Le fondement de la condition humaine est qu'on échappe pas à cette solitude", raconte Claude Gigon dans son entretien avec Valentine Reymond, dans Nuit américaine.

Né en 1960 à  Porrentruy, en Suisse, Claude Gigon est autodidacte. Il suit un apprentissage de boulanger-pâtissier puis de confiseur-glacier et travaille jusque dans les années 1990 dans la pâtisserie. La peinture vient après. Il commence à exposer dans les années 1990. Il a d'ailleurs "réactivé la mémoire gestuelle d'un artisanat qu'il a pratiqué et aimé il y a longtemps (...)" en réalisant son installation en chocolat blanc, 100 %, en 2011, pour son exposition au Musée jurassien des Arts de Moutier. 

Claude Gigon
Heads
DuflonRacz
Rivoli Building #11
690 chaussée de Waterloo
1180 Bruxelles
Jusqu'au 22 décembre
Vendredi et samedi de 13h à 18h
https://www.duflon-racz.ch/

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.