Dans l'intimité d'un collectionneur

Muriel de Crayencour
10 juillet 2019

En mars, la Bibliotheca Wittockiana ouvrait un cycle de huit conférences sur ce que collectionner veut dire. Collection #1 est la suite du programme concocté par la nouvelle conservatrice, Géraldine David, et premier chapitre d'une série d'expositions autour de collectionneurs privés. 

La Bibliotheca Wittockiana est née de la passion dévorante d'un collectionneur pour les livres anciens, Michel Wittock. Nous vous en parlions en 2011 lorsque que celui-ci fit donation de sa collection à la Fondation Roi Baudouin via un fonds spécialement créé. Quoi de plus logique aujourd'hui d'axer une série d'expositions sur ce thème de la collection.

Premier collectionneur invité, donc, à dévoiler sa collection. Ce dernier désire garder l'anonymat. Et refuse qu'on publie des photos d'une large série des œuvres exposées. Un dévoilement un peu contradictoire, dirons-nous !

Ce premier collectionneur est aujourd'hui un homme à la retraite. C'est un rassemblement de toute une vie qui s'offre à nos yeux. Dès l'entrée, sur un mur rouge (qu'on ne peut pas photographier ...), une belle accumulation de dessins et peintures de petits formats. On y voit quelques belles pièces et on appréhende le large spectre de styles et d'époques qui intéresse le collectionneur. 

Adami, Alechinsky, Delvaux, De Taeye, Soulages, Spilliaert, Vinche, Chaissac, Poliakoff, Picasso, Obey ... l'homme aime beaucoup de choses et il achète en salles de vente, en étant très attentif au prix. Il est intéressé tant par la peinture que par la gravure, le dessin, les affiches. Il est séduit par une force dans le graphisme, cela se sent dans ses choix. Ainsi, depuis plus de 50 ans, il achète des affiches des expositions de Picasso. Dont certains sérigraphies ont été tirées par l'artiste lui-même. Le voilà aujourd'hui à la tête d'une collection de plus de 40 affiches de Picasso, qui mériteraient à elles seules une exposition.

Une collection c'est aussi et peut-être tout d'abord le portrait de son propriétaire. Le voici révélé au fil de dizaines de pièces. On y voit une recherche intimiste du beau, un besoin d'accumuler comme pour se faire un cocon de beauté. Les œuvres ne sont pas toutes du même niveau de qualité mais leur rassemblement est touchant et fait sens pour leur collectionneur. A voir jusqu'au 15 septembre.

Collection #1
Bibliotheca Wittockiana
23 rue du Bemel
1150 Bruxelles
Jusqu'au 15 septembre
Du mardi au dimanche de 10h à 17h
www.wittockiana.org 

 

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.