Embarquement immédiat, ne traînez pas !

Muriel de Crayencour
06 avril 2022

A Bozar, prenez le train en marche : l'exposition centrale d'Europalia, Inner Travels, de Rinus van de Velde, est immanquable et déploie plusieurs aspects méconnus du travail de l'artiste belge (Louvain, 1983). On connaît ses immenses dessins au fusain, vertigineux de savoir-faire - très souvent accompagnés d'un texte dans le bas de l'image. Voici qu'il nous invite à un voyage immobile dans son atelier.

Rinus Van de Velde n'aime pas voyager. Il n'en voit pas l'utilité, puisque tout peut arriver dans l'atelier. Ainsi, à Bozar, il nous invite dès la première salle dans un trip rêvé, poétique et... statique. Tout est là, dans le rêve, suffit de se servir : une immense locomotive faite de carton accueille le visiteur. Il peut y monter et y retrouver les banquettes en skaï et les porte-bagages du XXe siècle, quand on prenait encore un paquet de cigarettes et un bon livre pour partir. 

Passez dans la salle suivante, où Van de Velde convoque des compagnons de voyage de choix, vivants ou décédés, parmi lesquels on compte Pierre Bonnard, Monster Chetwynd, Joan Mitchell, Claude Monet, Laure Prouvost, Henri Rousseau, Josephine Troller... Au regard des œuvres de ces artistes, il présente de grandes peintures (pastel à l'huile sur papier) dans lesquelles, sous forme d'énigme, il rend hommage aux artistes qu'il aime. Ainsi, sous un drap qui sèche sur un fil, il cite Vivian. Serait-ce la photographe Vivian Maier qui aimait photographier les objets ? Dear Claude, peut-on lire sous la vue de quelques arbres se reflétant dans l'eau d'un lac. Monet ? Ok, here it is David, sous un paysage vert et une silhouette un peu voutée - celle de David Hockney ?

Plus loin, voici un formidable kayak (toujours en carton !) équipé d'un petit chevalet et de supports pour des pinceaux : peindre en descendant la rivière, mais pour de faux, voilà l'idée de l'artiste. Pour son film La Ruta Natural, pièce centrale de l'expo, qu'on peut voir à la fin, Rinus Van de Velde et ses assistants ont créé une voiture en carton taille réelle, mais aussi un petit paysage accidenté : une montagne autour de laquelle sillonne une route. Sur cette route, la même voiture, mais en tout petit. Elle peut être actionnée avec une tige de métal, sous la montagne, par un assistant. 

Une sculpture cinétique de Tinguely nous accueille dans la salle suivante. Poussez sur l'interrupteur, elle se met en marche et synthétise en un mouvement répétitif le propos de l'exposition : ça bouge, c'est beau, mais rien n'avance ! La Ruta Natural est un voyage de carton et de papier, qui nous emmène sur la petite montagne, mais aussi sous l'eau, dans une chambre, etc. C'est beau, c'est farfelu, c'est hypnotisant et drôle. Clairement, l'artiste aime jouer. On se retrouve dans la tête de Van de Velde, dans laquelle s'imaginent quelques beaux voyages. A faire avec sur les épaules un sac à dos en carton ondulé. Bref, embarquez sans hésiter, le voyage vaut le coup d'œil.

Rinus Van de Velde
Inner Travels
Bozar
23 rue Ravenstein
1000 Bruxelles
Jusqu'au 15 mai
Du mardi au dimanche de 10h à 18h

bozar.be

 

 

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.

Newsletter
S'inscrire

Pour rester au courant de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Soutenir mu in the city
Faire un don

Faites un don pour soutenir notre magazine !