Foule sentimentale

Muriel de Crayencour
26 mars 2019

Qui prend le tram régulièrement à Bruxelles ou ailleurs sait la foule bigarrée faite des individualités les plus diverses qui le peuple. Des passagers dont Ludovic Flamant s'amuse à imaginer leur vie. Il publie, en compagnie de Jeroen Hollander, un petit recueil, Passagers, aux Editions Esperluète.

Vingt-trois esquisses de quelques mots, portraits inventés, dressés sur une impression, première forcément. Une posture, un regard, un visage, des gestes et un look racontent à Ludovic Flamant un personnage à chaque fois touchant. Humanité si diverse, fragile, perdue dans ses pensées, absente, qui devient présente sous les mots de l'auteur. Quelques mots empilés les uns sur les autres, avec beaucoup de délicatesse. "Elle attend un coup de fil. Ce serait la moindre des choses qu'il l'appelle. Il lui doit bien ça. Le téléphone est dans ses mains et l'écran noir reflète l'image de ses lèvres pincées, de ses yeux alarmés.Ludovic Flamant (Namur, 1978) écrit principalement pour la jeunesse, chez Pastel/L'école des loisirs, mais aussi chez Thierry Magnier et Bayard. Aujourd'hui, il écrit et joue des seuls-en-scène et travaille sur un scénario de film avec le réalisateur Xavier Seron.

Ses textes sont accompagnés des dessins de Jeroen Hollander. Artiste autodidacte faisant partie du courant de l'art outsider, il est captivé par les moyens de transport. Il dessine au feutre des réseaux de lignes qui se croisent. Puis il numérote de manière systématique cette carte qui semble ne jamais finir. Chaque numéro marquant un point qui indique un lieu que lui seul connait. Parfois denses, parfois légers, ses réseaux racontent autant les cartes géographiques que celles, mentales et affectives, qui circulent entre les gens. En 2009, il a reçu une reconnaissance majeure en étant l'un des quatre lauréats du prix de la Jeune Peinture belge (aujourd'hui Belgian Art Prize). Ses œuvres sont visibles dans la collection permanente du Musée Art & Marges à Bruxelles.

Passagers | Ludovic Flamant et Jeroen Hollander | Editions Esperluète | 48 pages | 11 x 19 cm | 14 € | www.esperluete.be

 

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.