Inside-Out sort du cadre

Gilles Bechet
28 janvier 2022

Après quelques mois d'existence en ligne, la Inside-Out Gallery ouvre une implantation physique au cœur des Marolles. Elle y propose le travail de photographes internationaux émergents.

En mai 2021, s'ouvre en ligne Inside-Out Gallery consacrée à la photo. Son fondateur, Enzo Cicchirillo, amateur d'art et collectionneur, a sauté le pas après un début de carrière dans la consultance bancaire puis dans l'humanitaire. « J'ai senti qu'il était temps pour moi de passer à autre chose. Issu d'un milieu populaire, j'avais à cœur d'encourager un accès à l'art de ceux qui n'osent pas pousser la porte d'une galerie. Et la photographie me paraissait la meilleure porte d'entrée. » Autour de lui, il a rassemblé des artistes qui partagent son goût pour un art à la fois lisible, esthétiquement raffiné et sous-tendu par un propos sur les thématiques contemporaines, que ce soit le féminisme avec l'Anglaise Vicky Martin, le questionnement identitaire avec l'Allemande Iwajla Klinke ou la réhabilitation de l'image de l'Afrique avec le Ghanéen Derrick Ofosu Boateng et les Sud-Africains Justin Dingwall & Roman Handt ou encore les images pop et surréalistes du Belge Patrick Van der Elst.

Pendant les premiers mois, la galerie s'est développée avec le seul soutien des réseaux sociaux.

La participation aux foires imagenation à Milan et Unseen à Amsterdam a été l'occasion d'un premier contact physique avec des amateurs et des collectionneurs. « Même si on n'a pas atteint nos premiers objectifs aussi vite qu'on ne l'espérait, on a pu vendre des œuvres à d'importants collectionneurs belges et américains ainsi qu'au Bonnefantenmuseum. Ce qui nous a rassurés. »

Depuis janvier, la galerie dispose d'une implantation physique dans le quartier animé des Marolles. Idéalement situé entre le Sablon et la place du Jeu de Balle, la nouvelle galerie ambitionne de faire vivre ses expositions par des installations, scénographies et vidéos, ainsi que par des collaborations avec des créateurs de mode et de design. « A terme, on aimerait bien sortir nos artistes des murs de la galerie pour aller chercher les gens là où ils sont. »

La première exposition est consacrée à Patrick Van der Elst, qui partage son temps entre son labo de photographie et l'hôpital où il est anesthésiste. Autodidacte, il crée des univers photographiques colorés teintés d'humour et de surréalisme et pour lesquels il conçoit lui-même les décors et accessoires. Il truffe ses images métaphores d'accroches visuelles comme des globes oculaires ou les bébés qui reviennent avec insistance pour invoquer la société de surveillance et de partage, l'idéal transhumaniste et la productivité.

La série consacrée à des vulves féminines réinterprétées en tapis de jouets, gazon, billets de banque ou marguerites (remarquée par Gwyneth Paltrow) évoquent les différents modes d'asservissement de la femme. Dans d'autres séries, il évoque l'univers du Douanier Rousseau ou celui de l'espace, version Pulp magazines.

 

Patrick Van de Elst
Attraction !
Inside-Out Gallery
rue Blaes 132
1000 Bruxelles
jusqu'au 17 février
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 18h
https://insideoutartgallery.com/

Gilles Bechet

Journaliste

Il n’imagine pas un monde sans art. Comment sinon refléter et traduire la beauté, la douceur, la sauvagerie et l’absurdité des mondes d’hier et d’aujourd’hui ? Écrire sur l’art est pour lui un plaisir autant qu’une nécessité. Journaliste indépendant, passionné et curieux de toutes les métamorphoses artistiques, il collabore également à Bruzz, Bazar Magazin et C!RQ en Capitale.

Newsletter
S'inscrire

Pour rester au courant de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Soutenir mu in the city
Faire un don

Faites un don pour soutenir notre magazine !