Job d'été de l'Atelier Pica Pica

Muriel de Crayencour
06 décembre 2014

Le collectif Atelier Pica Pica présente chez Alice Gallery le travail créé dans la galerie pendant 3 mois de résidence cet été. Après avoir transformé l'espace d'exposition en atelier, APP a concentré son talent sur une nouvelle série de peintures. Deux collaborations d'une semaine chacune ont ponctué le séjour des trois Liégeois. La première était consacrée à l'édition. APP et leurs invités EB ITSO (DK), Magnus Vind (DK) et Julien Couic (FR) ont ensemble publié cinq livres, chacun imprimé à 50 exemplaires. Ces "Zines" de poésie visuelle racontent leurs voyages hors des sentiers battus, explorant l'envers du décor urbain.

La seconde collaboration, avec l'artiste belge Julien Meert, avait un autre but, celui de bousculer leur pratique artistique. S'inspirant de l'histoire des quatre évadés d'Alcatraz, ils explorent de nouveaux horizons plastiques comme l'auto-portait modelé à base de matériaux recyclés, et la peinture de marines (peinture figurative dont le sujet est la mer). Ces deux parenthèses ont nourri les oeuvres à venir d'APP, et leur plaisir à renouveler perpétuellement le langage artistique dans le partage de l'intelligence collective.

Car APP, c'est trois artistes différents, qui collaborent de manière quasiment organique sur chaque oeuvre. Pour les peintures à voir aujourd'hui, toutes créées à partir de plaques de bois et de pots de couleur récupérés, le processus de création se fait à trois, au travers de longs palabres, d'échanges verbaux  incompréhensibles pour le galériste ou le visiteur. L'un peint une première forme, le suivant, une autre, etc... Recyclage et création collective... Une tendance très actuelle et rudement bienvenue, qu'on observe chez plusieurs jeunes artistes!

 

Atelier Pica Pica
Summer Bummer
Alice Gallery
4 rue du pays de Liège
1000 Bruxelles
Du mercredi au samedi de 14h à 18h
Jusqu'au 10 janvier 2015

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.