John M Armleder, vers l’infini et au-delà

Mylène Mistre-Schaal
18 décembre 2020

Jusqu'en avril 2021, KANAL donne carte blanche à un artiste touche-à-tout. Avec It Never Ends, l’artiste suisse John M. Armleder formule une proposition artistique à plusieurs dimensions et distille son univers dans les vastes espaces du showroom de l’ancien garage Citroën. Concerts, performances et interventions d’artistes invités composent cette exposition monographique qui n’en est pas une.

Carte blanche à tous les étages 

Une forêt de sapins suspendue au plafond, un cabinet de curiosités 2.0 où des Pokémons font la ronde à côté d’un tas de pilules et de quelques plantes vertes, une collection de boules à facettes géantes ou des murs dorés façon Goldfinger… plus qu’une exposition, It Never Ends est une collection d’univers qui ambiancent les six étages du showroom de KANAL. Multiple, foisonnante, déconcertante parfois, elle est à l’image de son chef d’orchestre, l’artiste suisse John M Armleder, qui met depuis toujours son excentricité à la croisée des styles et des techniques (peinture, sculpture, performance, édition…). Flirtant avec Fluxus dans les années 70, Armleder se fait connaître sur la scène internationale avec ses Furnitures Sculptures, avant d'expérimenter la performance et la peinture abstraite. A Bruxelles, il présente une série d'installations et d'œuvres récentes imaginées ou repensées spécialement pour les espaces de KANAL. 

To the next level

It Never Ends débute au pied d’un escalier-échafaudage (Stairways to heaven), une volée de marches métalliques qui donnent le ton de la déambulation. On gravit les cinq étages de l’exposition comme on franchirait les différents niveaux d’un jeu vidéo, à travers une succession de mondes. Des mondes très sensoriels, composés de lumières, d’ambiances et d’expériences. Au troisième étage, le panorama saisissant d’Universal Disco Balls, où gravitent 8 boules à facettes géantes, nous transporte dans une autre dimension. Leur miroitement éclabousse les murs de béton brut et donne un glow inédit à l’espace. Plus haut, un mur tapissé de veilleuses succède à la lueur crue d’un tas de néons, avant que nos repères ne soient brouillés par la cacophonie de lasers d’Astro Again. En toute fluidité, Armleder célèbre le mouvement perpétuel en ne se souciant ni de la cohérence ni de la chronologie. D'une grande variété (sculptures, design, installations, Op art, peintures coulées), les œuvres se succèdent comme on feuilletterait un livre, d'une manière un peu aléatoire, mais avec un vrai sens du dialogue, du rythme et de l'espace.

Armleder & Guests

Collectionneur de cartes blanches - SCHIRN (2019), Palais de Tokyo (2011), MAMCO (2006) -, le trublion suisse de l’art contemporain a su dompter les espaces singuliers de KANAL, tout en jouant l’équilibre entre le collectif et le singulier. En plus de son travail personnel, John M Armleder a également invité une série d’artistes d’aujourd’hui, amis, collaborateurs ou influences, à proposer des œuvres. Une exposition dans l'exposition qui explore les méandres de la créativité, les appropriations, les interférences et les rencontres entre les univers artistiques. Au prisme de leur travail, on comprend mieux la vitalité plastique et formelle d'Armleder et le méli-mélo qui préexiste à la création. Parmi les guests de ce cabinet de curiosités, notons la présence d’Isabelle Cornaro, Sylvie Fleury, Ann Veronica Janssens, Carl Andre, Radouan Mriziga ou encore Xavier Veilhan.

A sa manière, It Never Ends évoque la biodiversité de la création et la vitalité. Composée d’une imprimerie, d’un espace de co-working et même d’un tea-room, elle est un environnement ouvert et fluide, où l’art et la vie ne cessent de s’entrecroiser. Armleder y déploie une esthétique sans étiquette, un brin toquée mais profondément optimiste et qui n’en finit pas… de nous surprendre !

It Never Ends. John M Armleder & Guests
Kanal Centre Pompidou 

21 square Sainctelette

1000 Bruxelles
Jusqu'au 25 avril 2021

Du vendredi au dimanche de 11h à 19h

Jeudi de 11h à 22h
https://kanal.brussels/fr

Mylène Mistre-Schaal

Journaliste

Historienne de l’art avec un goût prononcé pour l’art contemporain, Mylène Mistre-Schaal est collaboratrice régulière pour le magazine culturel Novo. Elle écrit également pour le city-magazine français ZUT et pour la revue Hermès. Co-autrice du livre L’Emprise des Sens aux éditions Hazan, elle s’intéresse tout particulièrement aux rapports sans cesse renouvelés entre l’art et les cinq sens. 

 

Articles de la même catégorie