Kikie Crêvecœur sous les gommes de la vie

La rédaction
21 mars 2020

Entre les pages, un livre catalogue accompagne l’exposition de Kikie Crêvecœur à la Bibliotheca Wittockiana (actuellement fermée - à suivre).

En une image ou en plusieurs, Kikie Crêvecœur a toujours déployé des talents de conteuse du quotidien et de l’intime. En trente années de carrière, elle a fait de sa technique de la gravure en relief à la gomme, une signature et un mode d’expression profondément personnels. Le livre d’artiste s’est très tôt imposé à elle comme une prolongation naturelle de son travail. Amoureuse des mots autant que des images, l’artiste bruxelloise les a associés dans des petits livres qu’elle compose comme des poèmes visuels ou dans les livres réalisés avec des écrivain.e.s qu’elle accompagne plus qu’elle illustre. A la Bibliotheca Wittockiana, une exposition rétrospective reprend tous ces livres-objets, remplis d’images et de mots gravés à la gomme, en linos ou en monotypes. En quelques traits, elle peut y parler des oiseaux de son jardin, de saules têtards aux trognes pas possible ou raconter son quotidien en période d’exposition avec toujours une poétique de la synthèse au plus juste. Entre les pages est aussi un petit livre catalogue avec un texte de Pierre-Jean Foulon qui se promène dans la foisonnante bibliographie de l’artiste depuis les premiers ouvrages collectifs à la fin des années 1980, jusqu’aux ouvrages réalisés avec Amélie Nothomb, Caroline Lamarche, Jacques Izoard, Nicole Malinconi et Corinne Hoex en passant par ses créations imprimées que sont les bobines de vie et les carnets en accordéon. Comme si pour Kikie Crêvecoeur, il y avait toujours une image et des mots pour chaque moment de la vie.

Entre les pages Kikie Crêvecœur Editions Esperluette | 96 pages | 22 € https://www.esperluete.be/

 

La rédaction