La Fondation Bettencourt Schueller révèle les lauréats 2021

12 octobre 2021
Karl Mazlo, Black Garden

La Fondation Bettencourt Schueller a dévoilé le palmarès de la 21e édition du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main. C'est Françoise Bettencourt Meyers, sa Présidente qui a révélé les lauréats de cette nouvelle édition entourée des membres du prestigieux jury international présidé par Jean de Loisy et composé de Pierre Hermé (pâtissier), Didier Krzentowski (galeriste), Didier Mutel (graveur, imprimeur en taille douce, lauréat Talents d’exception 2016), Patricia Ribault (professeure en Performative Design Research à la Weißensee Kunsthochschule à Berlin), Hala Wardé (architecte) et Lisa White (commissaire d’exposition). La famille des lauréats du Prix s’agrandit ainsi pour compter désormais 119 talents et plus de 50 savoir-faire d’excellence.

 

  • Talents d’exception 2021 : Karl Mazlo - artisan joaillier pour Black Garden


L’œuvre primée se veut tout d’abord porteuse d’un message : « Au-delà de ce travail, ma démarche est d’amener le bijou ailleurs ; de déplacer la joaillerie de l’univers du luxe pour l’emmener vers l’art en rappelant sa fonction première ; une valeur de protection et de souvenir. » dit Karl Mazlo.
 
Un bijou doit être pensé comme une œuvre à part entière. Avec Black Garden, Karl Mazlo propose un processus de création inédit où chaque étape constitue une performance. Délaissant l’usage des pierres précieuses dont il condamne l’extraction et ses impacts négatifs sur la planète, le joaillier a mêlé l’or (seul matériau capable de durer 500 ans) à l’acier damassé traditionnellement utilisé pour la fabrication des armes blanches, et dont il a appris les techniques de fonderie lors d’un séjour en résidence à la Villa Kujoyama de Kyoto.
 
Talents d’exception récompense un artisan d’art pour la réalisation d’une œuvre résultant d’une parfaite maîtrise des techniques et savoir-faire d’un métier d’art. Celle-ci doit notamment révéler un caractère innovant et contribuer à l’évolution de ce savoir-faire.
Dotation : 50 000 €
Accompagnement : jusqu’à 100 000 € pour réaliser un projet de développement


 

  • Dialogues 2021 : Grégory Rosenblat - porcelainier et céramiste, Nicolas Lelièvre et Florian Brillet - designers pour Aotsugi.


 Aotsugi est un ambitieux projet qui utilise la porcelaine elle-même comme matériau de réparation, l’invitant à s’immiscer dans les interstices, les cassures et les espaces vacants de la ville de Limoges à l’aide de 20 pièces de porcelaine essaimées à travers la cité : un balustre, une partie de gouttière, un carrelage, un vase d’ornement remplacé et intégré à la série d’origine... Imaginées et fabriquées par le trio, les réalisations s’inspirent dans la tradition du kintsugi japonais.
 
Nicolas Lelièvre : « Cette œuvre, nous l’avons voulue comme une invitation, ponctuelle, à regarder la ville d’une autre façon. Elles émergent du réel et offrent un œil neuf sur le quotidien en cherchant à articuler au mieux la double nature de l’espace public ; une perception collective mais aussi personnelle. »
 
Dialogues, créé en 2010, encourage la collaboration innovante d’un artisan d’art et d’un designer et salue une œuvre illustrant un savoir-faire d’exception et la richesse de cette collaboration.
Dotation : 50 000 € à partager entre les lauréats.
Accompagnement : jusqu’à 200 000 € pour réaliser un projet de développement commun

 

  • Parcours 2021 : L’ITEMM (Institut technologique européen des métiers de la musique)

 
Centre de formation aux métiers de la lutherie, de la réparation et de la facture instrumentale (pour différents instruments comme la famille des vents, le piano, la guitare et l’accordéon), l’ITEMM se veut aussi un lieu de formation continue pour un public de luthiers, facteurs et réparateurs d’instruments. Interface entre les secteurs artisanal, scientifique et technique, il abrite également un pôle innovation labellisé qui aide les professionnels, français et européens, à répondre aux nouveaux enjeux de la filière en termes de développement numérique, de transition écologique ou encore de re-localisation de la production.
Carole Le Rendu, directrice de l’ITEMM : « L’offre de l’institut se révèle très cohérente et très complète, de l’accompagnement des jeunes qui rejoignent la filière aux professionnels déjà implantés. La dimension européenne est également au cœur de notre projet avec la volonté de défendre les savoir-faire européens mais aussi de les partager. »
 
Parcours, créé en 2014, salue une personnalité, qu’elle soit physique ou morale, pour son engagement et sa contribution exemplaire au secteur des métiers d’art français.
Dotation : 50 000 €
Accompagnement : jusqu’à 100 000 € pour réaliser un projet de développement

 

Exposition des lauréats 2020 et 2021 dans les salons de la maison Christie’s (Paris)
Du 11 au 22 octobre 2021
​​​​​​www.fondationbs.org