Le building des galeries

Muriel de Crayencour
11 décembre 2014

Au quotidien, c'est (encore une fois) une très jolie exposition collective à voir à la galerie Rossi Contemporary. Les propositions sont toujours pleines de fraîcheur. Ainsi, on retrouve avec bonheur une petite huile de Chisato Ishiyama, des dessins à la mine de plomb de Jean-Louis Micha ou ceux, secrets et sensuels, de Romain Cadilhon. Les splendides linogravures de Manon Bara font un mètre de haut. Quel plaisir, ces grands formats imprimés à la main sur de beaux papiers. Dans le nouvel espace, voici David Delruelle, un collagiste dont les propositions pleines d'humour sont proches de celles d'André Stas, qu'on avait pu voir chez 100 Titres.

 

Au Quotidien
Rossi Contemporary
Rivoli Building
17 chaussée de Waterloo
1180 Bruxelles
Jusqu'au 3 janvier 2015
Jeudi et vendredi de 13h à 17h, samedi de 13h à 18h


A l'autre bout de la galerie qui traverse le rez-de-chaussée du Rivoli Building, à La Bascule, cet endroit dont Arts Libre disait il y a quelques semaines que c'était the place to be, on trouve la Hopstreet Gallery, précédemment installée dans le bas de la ville. Elle présente une exposition pleine de poésie de l'artiste islandais Egill Sæbjörnsson. Celle-ci est une installation en soi, bien qu'on puisse appréhender chaque œuvre seule. Le travail de cet artiste sur la lumière et sur les jeux d'ombre enclenche une puissante machine à rêves. Chaque pièce démarre d'une petite sculpture projetant son ombre vers un écran sur lequel se déroule un film, suggérant simplement quelques volutes de fumée, une lumière forte, une flamme. Dans le cube de bois installé dans un coin de la galerie, la projection est habillée d'une table à thé tournant sur elle-même, accompagnée de deux petits tabourets. Sur la table, une théière et deux tasses en verre se laissent délicatement traverser par la lumière. L'ambiance est cinématographique, on restera là longtemps, à rêver à quelque pays lointain où la lumière est douce et rosée comme ici.

 

 

In the Fantasy of Music
Egill Sæbjörnsson
Hopstreet Gallery Brussels
Rivoli Building
109 rue Saint-Georges
1050 Bruxelles
Jusqu'au 20 décembre
Du jeudi au samedi de 13h à 18h


Achevons la visite avec la vaste série de dessins de Walter Swennen, jetés sur des petits papiers ou des feuilles de blocs-notes et rassemblés chez Xavier Hufkens. On retrouve avec délice l'univers de cet artiste né à Bruxelles en 1947 et qui est passé de la poésie au texte graphé sur la toile pour arriver à la peinture. Ses dessins sont, comme ses peintures, hantés par des personnages et symboles récurrents, des couleurs de prédilection, des graphes, des tags et des gribouillis qui font comme des phylactères de colère. Dérision, légèreté, tragi-comédie... tout y est ! Un délice, sur deux étages.

 

 

Walter Swennen
Works on paper
Galerie Xavier Hufkens
Rivoli Building
107 rue Saint-Georges

1050 Bruxelles
Jusqu'au 17 janvier 2015
Du jeudi au samedi de 11h à 18h

 

 

 

 

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.