Au temps de Clovis

Muriel de Crayencour
04 mai 2021

Décidément, le Musée royal de Mariemont a le chic pour monter des expositions didactiques. Pour présenter le monde des Mérovingiens (450-750 apr. J-C.), il a réuni un ensemble de 360 objets archéologiques issus principalement de fouilles récentes belges et des régions limitrophes de la Wallonie.

L'exposition appréhende les thématiques principales qui permettent de comprendre le Haut Moyen Âge en Europe du Nord-Ouest. Entre 450 et 750 de notre ère, Clovis et sa dynastie règnent sur une partie de l'Europe du Nord-Ouest. Leurs successeurs carolingiens ont véhiculé l'image de guerriers barbares, de rois fainéants, or le portrait est bien plus multiple et nuancé. Oscillant entre tradition et créativité, continuité des pratiques du passé et mise en place de solutions originales, la période mérovingienne témoigne d'une intégration aboutie, entre survivances romaines et apports germaniques. C'est un moment charnière de l'Histoire, riche en innovations. Coincée entre la chute de l'Empire romain et le couronnement de Charlemagne, l'époque est bien plus qu'une époque de transition : elle témoigne d'un monde en mouvement, dans lequel migrations, intégration culturelle et échanges internationaux sont déjà présents. Fascinant.

Les Mérovingiens sont surtout connus par leurs objets, récipients, armes et bijoux trouvés dans leurs nécropoles. Pas toujours simple d'animer une exposition autour d'objets trouvés. Le travail des scénographes au Musée de Mariemont est toujours soigné et intelligent. Voici, pour notre plus grand plaisir, plusieurs personnages fictifs : Edith, la princesse saxonne de Tournai, Odon, le poter de Quévy, Aughilde, la religieuse de Hamage... tous personnages qui vous invitent à entrer dans l'univers des Mérovingiens, à travers leur artisanat, leur vie quotidienne... L'exposition est structurée autour des thèmes : les origines, habiter, créer, produire et consommer, échanges et influences, monnayer, être une femme/un homme, le corps et la mort, les signes de pouvoir, les croyances. En plus de ces personnages qui incarnent l'histoire des Mérovingiens, on trouve aussi des répliques de vêtements de l'époque, un audioguide, une série d'ambiances sonores. Mais aussi des comptes-rendus filmés de reconstitution et d'utilisation d'un four de potier, reconstitution de cabanes en torchis et toit de chaume, etc. 

Boucles de ceintures, bijoux en or et grenats d'Inde et du Sri Lanka, poteries, verreries, pièces de monnaie, nombreuses armes, reliquaires... autant d'objets qui nous font aller à la rencontre de Clovis et des siens. C'est à voir en famille, sans hésiter. 

Une exposition sur la même époque, Tournai Cité royale, se déroule en même temps au Musée d'Archéologie de Tournai.

Le Monde de Clovis
Musée royal de Mariemont
100 chaussée de Mariemont
7140 Morlanwez
Jusqu'au 13 juin
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
www.musee-mariemont.be

Tournai Cité royale
Musée d'Archéologie 
8 rue des Carmes
7500 Tournai
Jusqu'au 27 juin
Du mercredi au lundi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
www.tournai.be

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.

Articles de la même catégorie

Oriane Thomasson
17 octobre 2021
Oriane Thomasson
13 octobre 2021