Madior, le chant des couleurs

Muriel de Crayencour
07 octobre 2021

Chez Marie-Ange Boucher, le peintre d'origine sénégalaise Madior fait chanter les couleurs. Il présente ici une série réalisée durant le confinement. C'est sa première exposition à la galerie bruxelloise. 


Madior Dieng, nom d’artiste Madior, est né à Dakar, Sénégal, en 1981. Sa famille paternelle est originaire de la région de Joal (Mbour), peuple Sérère et celle de sa mère vient de Fouta-Toro, peuple Toucouleurs. Très jeune, Madior dessine. Il veut devenir artiste-peintre. Il participe régulièrement à la bouillonnante biennale Dak'Art dont nous vous avons déjà parlé. Installé depuis de nombreuses années à Bruxelles, il travaille à l'acrylique sur toile ou sur panneau de bois.

Dans un registre qui semble abstrait, Madior compose de grandes peintures faites de formes sinueuses enchâssées les unes aux autres, dont sourdre une joie vive, beaucoup de vivacité, quelques clins d'œil. Chaque forme est elle-même remplie de motifs répétés : losanges, points, boucles. Couleurs vives qui voisinent avec harmonie, blanc qui rehausse, noir en retrait qui soutient et réveille la lumière, ... Il faut se poser patiemment devant la toile pour voir apparaitre des éléments réalistes : deux mains, un lézard, un oeil, ... Bien sûr, on reconnait ce que nous connaissons - ou pensons connaître - de la culture africaine dans ces motifs. Madior se nourrit de ses racines. Mais ce serait trop simple de réduire son travail à cela. Car si la toile jubile autant, c'est grâce aux constantes recherches formelles et de couleurs de l'artiste. Sur les grandes toiles comme sur les tout petits formats, formes et couleurs entament un chant polyphonique et intense qui semble déborder du cadre du tableau et se répandre dans l'espace.

Madior nous conte des histoires ou nous chante des mélodies venues de loin mais enrichies de ses rêveries contemporaines. Cet oiseau nous apporte La bonne nouvelle, ce Soleil montre à quel point il fait briller le monde que nous habitons, le lézard prend une pose sinueuse au milieu d'un fourmillement de couleurs et nous dit l'été dans le sud. C'est à voir.

Madior
Galerie Marie-Ange Boucher
5 avenue du Grand Forestier
1170 Watermael-Boitsfort
Jusqu'au 17 octobre
Du vendredi au dimanche de 13h à 18h30
http://www.galeriemab.com/

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.

Articles de la même catégorie