Mithra à Mariemont, un mystère antique... un peu dévoilé

Eric Valenne
21 décembre 2021

Mais quelle est cette divinité romaine méconnue et venue d’Asie qui a séduit de nombreux adeptes durant des siècles ? Le Musée royal de Mariemont vous raconte le dieu Mithra jusqu'en avril !

Le culte de Mithra est l’un des moins connus mais l'un des plus fascinants et mystérieux de l’Empire romain. Mithra ? Un dieu probablement originaire de Perse, accueilli en Europe où il a connu un succès fulgurant d’un bout à l’autre de l’Empire romain. Un culte plutôt tardif qui a perduré du premier au quatrième siècle de notre ère, allant même jusqu’à supplanter d’autres divinités. Avant que l’empereur Théodose n’y mette fin en interdisant les religions autres que le… christianisme.

Mais avant cela, l’adoration de Mithra est restée mystérieuse, tant du fait de ses cérémonies cachées que de ses adeptes, de la rareté relative des monuments le concernant. Et surtout de l’absence de textes le décrivant, lui et son culte. Pour simplifier, si la mission de Mithra était de sauver le monde, ce dieu méconnu créé par Jupiter a trouvé un taureau qu’il a tenté de chevaucher avant de le sacrifier dans une caverne pour que la nature revive. Ce que les adeptes du culte vont célébrer et remémorer dans des temples souterrains lors d’étranges cérémonies. Un culte apprécié plutôt par les soldats et les centurions, dont les femmes étaient probablement bannies.      


Comme une boucle bouclée

Avec cette très belle exposition organisée par le Musée royal de Mariemont, on pourrait presque parler d’un juste retour des choses. Car le musée, qui possède une importante collection d’antiquités égyptiennes, grecques, étrusques et romaines, doit tout cela notamment à l’historien belge Franz Cumont. Ce dernier qui était l’ami du fondateur du musée Raoul Warocqué, était un éminent spécialiste de l’Orient ancien et déjà le plus grand connaisseur au monde de… Mithra. Cette expo est une première en Europe, du fait que Mithra n’en a jamais connu de cette envergure. A la pointe des recherches et des découvertes les plus récentes, grâce à de nombreuses œuvres spectaculaires et autres trouvailles dont certaines sont exposées pour la première fois, ce sont 130 œuvres en provenance de toute l’Europe (prêtées par 50 musées de 13 pays) qui s’admirent à Mariemont. A ces témoignages romains directs s’ajoutent des œuvres contemporaines liées à l’imaginaire de Mithra (films, peintures, objets divers) tandis que, techniquement, l’expo est superbement servie par quelques nouvelles technologies muséales qui voient l’imagerie virtuelle côtoyer les montages, les infographies et autres films d’animation. Une belle réussite.


Parcours initiatique et remises en contexte

Cette exposition, qui invite à découvrir ce culte énigmatique, perce une partie du mystère Mithra en levant le voile sur son mythe et ses cérémonies. Les visiteurs sont comme conviés à suivre un parcours initiatique à la découverte de ce culte étrange. Si cette divinité était adorée tout d’abord dans des sanctuaires souterrains, ses adeptes y suivaient de véritables parcours rituels et participaient à des banquets masqués de têtes de corbeau ou de lions, gardaient leur rang mais étaient invités à progresser. Quelques questions se posent d’emblée : pourquoi le taureau était-il lié à ces cérémonies ? Pourquoi ces communautés discrètes assistaient-elles à ce culte organisé à l’abri des regards ? Pourquoi ce dieu devait-il sauver le monde ? Certains auteurs y ont même vu des allusions aux premiers chrétiens cachés dans les catacombes. D’autres ont été subjugués par le grand succès de ce nouveau dieu qui fut considéré parfois en véritable rival du Christ. Pour répondre à de telles questions, l’exposition a mis en scène quelques étonnantes œuvres d’art auxquelles s’ajoutent des monuments et des découvertes récentes exhibées pour la première fois au grand public. On ajoutera volontiers que cette expo sur l’histoire et le culte de Mithra fait écho à des sujets de société très actuels : cohabitation des cultes et circulation des biens, des personnes et surtout des idées.

L’expo est organisée en partenariat avec le Musée Saint-Raymond de Toulouse et le Musée archéologique de Francfort. Autour de l’exposition, le musée de Mariemont a réalisé un vaste programme culturel qui bénéficie du soutien de la l'Union européenne.

 

Le mystère Mithra. Plongée au cœur d’un culte romain
Musée de Mariemont
100 chaussée de Mariemont
7140 Morlanwelz
Jusqu'au 17 avril
Du mardi au dimanche de 10h à 17h de novembre à mars 
et de 10h à 18h à partir d'avril
www.musee-mariemont.be

Eric Valenne

Journaliste