Du verre en toutes lettres

Gilles Bechet
09 octobre 2021

Le MusVerre, magnifique écrin architectural consacré à la création verrière, accueille les créations du designer Jean-Baptiste Sibertin-Blanc autour de la lettre.

Quand on approche Sars-Poteries par la route, on ne manquera pas de distinguer au faîte de certains toits des épis de verre de couleur constitués d'une boule et d'une pointe, une tradition qui remonte au passé verrier du village. Vers 1900, les deux verreries de cette petite commune de l'Avesnois, à quelques encablures de la frontière belge, employaient 800 ouvriers qui produisaient essentiellement des gobelets et du flaconnage, mais aussi donc ces ornements colorés fichés sur les toits des maisons de quatre villages environnants.

Objets-lettres

Héritier de cette tradition, le MusVerre est un lieu unique en France et sans doute en Europe, non seulement pour son exceptionnelle collection de verre contemporain, mais aussi pour ses ateliers parfaitement équipés, qui accueillent régulièrement des artistes pour des résidences de création. En 2020, c'était au tour du designer Jean-Baptiste Sibertin-Blanc qui expose aujourd'hui le produit de ses recherches. Créateur au parcours partagé entre industrie et métiers d'art, il fut notamment pendant 12 ans directeur de création le cristallerie Daum. « J'ai profité de cette résidence au MusVerre pour dépasser le rôle du designer qui dessine pour les marques et sortir de la relation à l'objet pour aller vers une oeuvre plus sculpturale dictée par le matériau verre. » explique-t-il. Il choisit le thème générique de la lettre pour explorer les différentes techniques mises à sa disposition à savoir la pâte de verre, le verre soufflé, le verre à la flamme et le verre bombé. Très vite, il a abandonné la l'idée de garder à la lettre son signifiant, et les mots qui en découlent, pour garder les objets-lettres comme des abstractions. Des créations nées d'un équilibre délicat entre le lisible et le déformé, l'apparition et la disparition. Chaque lettre devenait un défi autant qu'un jeu, avec la forme et la technique avec l'ambition de rendre cette matière protéiforme qu'est le verre, intelligible dans toutes ses expressions, toucher, épaisseur, tension, volume et couleur.
L'exposition se présente comme un abécédaire dans le désordre, une écriture dans l'espace où les lettres émergent des formes pour titiller notre imagination.

Le dessin est un mystère

Pour ces différentes techniques, Jean-Baptiste Sibertin-Blanc a travaillé avec des ouvriers qui sortaient de leur pratiques habituelles. Tout partait toujours d'un dessin avec presque à chaque fois une technique particulière et des défis en tête. « Mes dessins n'ont jamais été la transcription d'une image mentale prédéfinie. Je griffonne, je tâtonne à voix basse, je pense avec un crayon à mine de plomb. Le dessin est un mystère comme la synthèse foudroyante de nos expériences. » écrit-il. Une lettre B ventrue en verre soufflé blanc et coeur orangé, une lettre H découpée dans une sphère qui dévoile son intérieur tapissé de bleu, une lettre K en techniques mixte de verre à chaud et de verre à la flamme comme une filiforme créature nerveuse prête à se déployer ou cette lettre N réalisée à la cire perdue sculptée dans l'espace comme une dent de cristal ou encore ces lettres Q, disques colorés reposant sur une queue translucide. La magie de la lettre c'est de rester, quoi qu'il lui arrive, en équilibre entre la forme et le sens, parce qu'elle est inscrite dans notre inconscient, dans notre paysage mental comme dans celui de nos villes. Chaque forme est une lumière fantomatique ou aveuglante qui nous éclaire de l'intérieur pour suggérer des images et des associations.
En parallèle avec cette exposition, le musée a édité Le désir de la lettre, un recueil de poésie où chaque lettre est l'aimant de textes aux vers soufflés et flottants.
Fluide et lumineux, le nouveau MusVerre, ouvert en 2016, est un bâtiment épuré qui dialogue en simplicité avec le paysage de la campagne environnante. Signé par Raphaël Voinchet et W-Architectures, il se déploie sur plus de 3400 m², dont 1000 m² de surface d’exposition, consacrée au passé au présent et à l'avenir du verre.

 

Lettres de Verre
Une éclipse de l’objet
Jean-Baptiste Sibertin-Blanc
MusVerre
Sars-Poteries (France)
Jusqu'au 9 janvier 2022
www.musverre.lenord.fr

 

Gilles Bechet

Journaliste

Il n’imagine pas un monde sans art. Comment sinon refléter et traduire la beauté, la douceur, la sauvagerie et l’absurdité des mondes d’hier et d’aujourd’hui ? Écrire sur l’art est pour lui un plaisir autant qu’une nécessité. Journaliste indépendant, passionné et curieux de toutes les métamorphoses artistiques, il collabore également à Bruzz, Bazar Magazin et C!RQ en Capitale.

Articles de la même catégorie