Peter Waterschoot fixe les couleurs de la nuit

Gilles Bechet
14 février 2021

Deuxième livre - aux Editions Arp2 et première exposition - au Musée de la Photographie, jusqu'au 16 mai - pour le photographe gantois Peter H. Waterschoot comme un carnet de voyage dans l'anonymat contemporain.

Ça pourrait être partout. Ici ou ailleurs, des espaces de parkings, des boulevards en bord de mer, des chambres anonymes, une plante verte dans un hall désert. Avec ses photos, Peter H. Waterschoot jette le trouble. Double actualité pour le photographe gantois qui fait l'objet d'une première exposition muséale à Charleroi dédoublée d'un livre chez Arp2, Sunset Memory. Le crépuscule tombe sur la mémoire. On ne sait jamais où l'on est, quelque part dans la nuit perpétuelle des non-lieux entre Bruxelles et le Japon. Les personnages sont quasiment absents de ces images, comme si celui qui regarde cherche à dissoudre sa personnalité dans l'anonymat de ces espaces sans qualité. Les plans sont souvent rapprochés pour ôter tout contexte et ne laisser que des reflets scintillants sur un carrelage au quadrillage serré, l'empreinte d'une nuit insomniaque sur un coussin fatigué ou une méduse iridescente qui flotte dans l'eau sombre d'un aquarium. Le vent des tropiques qui balaie une baie vitrée fait frissonner un rosier d'automne devant une colonnade néo-classique.

Le livre se déploie comme une lente dérive monochrome des couleurs froides aux couleurs chaudes. A chaque page une photo plein cadre qui installe un dialogue entre le recto et le verso, la page de gauche et celle de droite. Le travail de la couleur est comme une fièvre qui gagne et s'empare de l'image pour lui enlever ce qui lui restait de réalité avant de tirer les tentures du rêve.

Peter H. Waterschoot / Peter Verhelst | Sunset Memory | 120 pages | 39 € | 19 x 28,3 CM | Editions Arp2

Gilles Bechet

Journaliste

Il n’imagine pas un monde sans art. Comment sinon refléter et traduire la beauté, la douceur, la sauvagerie et l’absurdité des mondes d’hier et d’aujourd’hui ? Écrire sur l’art est pour lui un plaisir autant qu’une nécessité. Journaliste indépendant, passionné et curieux de toutes les métamorphoses artistiques, il collabore également à Bruzz, Bazar Magazin et C!RQ en Capitale.