Philippe Bonnin reçoit le Prix René Pechère

Muriel de Crayencour
13 juillet 2021

Il y a quelques jours a été remis dans les jardins du Musée Van Buuren à Uccle le Prix littéraire René Pechère 2020.  Amateurs de jardins et de beaux livres, ceci est pour vous. Le Prix René Pechère met en lumière des livres francophones sur le jardin et le paysage. Ce prix a été créé en 2008 à l’initiative de Jean Noël Capart, architecte paysagiste, et Paul Grosjean, membre de l’asbl Bibliothèque René Pechère, au centenaire de la naissance de ce grand architecte de jardins, auteur au Van Buuren du Labyrinthe et du Jardin des Cœurs.

Aujourd’hui, l’importante bibliothèque de Pechère a rejoint le CIVA (Centre bruxellois d’Architecture et de Paysage), qui coorganise le prix avec l’asbl (qui a modifié son nom en Comité René Pechère).

Ce ne sont pas moins de 43 ouvrages qui ont été présélectionnés, et 6 soumis à la délibération du jury.

C'est Katsura et ses jardins - un mythe de l’architecture japonaise, de Philippe Bonnin, paru chez Arléa, qui a reçu le prix 2020. Bonnin s’adresse au lecteur en le tutoyant : « Tu parviendras au bout de cette longue ligne de pas, dirigé vers le pont Shirakawa, cette immense pierre rectiligne, pas même arquée, épaisse d’un pied et large de deux (…) » et l’invite à découvrir au gré de ses pas les jardins, les quatre pavillons et la villa de Katsura, ville impériale classée bien culturel du Japon. La poésie et le raffinement de ces lieux transpirent à travers les pages de l’ouvrage, à lire comme un conte.

Philippe Bonnin est un architecte français, anthropologue et directeur de recherches au CNRS. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur l’architecture, l’habitat rural et urbain, sur l’espace du Japon comme de la France. Il est le fondateur de Japarchi, réseau scientifique thématique de chercheurs francophones sur l’architecture, la ville et le paysage. Katsura et ses jardins est le fruit de cinq années de travail.

Une mention spéciale a été décernée à L’Architecture de la voie - histoires et théories, d’Eric Alonzo, chez Parenthèses. Architecte et docteur en architecture, le Français Alonzo enseigne et codirige le post-master en urbanisme de l’Ecole d’Architecture de la Ville et des territoires à Champs-sur-Marne. Son livre est la suite logique d’une thèse, qui a reçu l’European Prize Manuel de Solà-Morales en 2017.

Alonzo se penche sur la voie, non pas seulement sous ses aspects fonctionnels et techniques, mais aussi sous l’égide de l’architecte, du paysagiste et de l’urbaniste : chemins, rues, autoroutes, rails, parkways, tous ces tracés sont interrogés, de l’Antiquité romaine à aujourd’hui. Les voies peuvent être piétonnes, pittoresques ou grandioses, dédiées à la balade ou à la circulation automobile. Plans, cartes, gravures anciennes et photographies illustrent ce propos sur le réseautage du paysage par la voie, qui crée un flux tout en structurant l’espace occupé. 

Katsura et ses jardins - un mythe de l’architecture japonaise  | Philippe Bonnin | Editions Arléa | 2019  | 335 pages  | 25 €  | arlea.fr

L’Architecture de la voie - Histoire et théories | Eric Alonzo | Editions Parenthèses | 2018  | 525 pages | 34 € | editionsparentheses.com

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.