Rome entre les pages

Muriel de Crayencour
17 décembre 2020

Rome est, contre toute attente, une ville secrète, qui ne se dévoile vraiment qu'à ceux qui ont cessé de regarder les palais, places, églises et fontaines sublimes. Rome se dévoile par couches fines et multiples, qu'il faut effeuiller avec patience et le regard ouvert. C'est ce qu'a fait un couple d'artistes, Florence Cats et Joseph Charroy, durant une résidence à l'Academia Belgica au printemps 2018.

Leur livre, Lavori in corso (Travaux en cours) est un travail à quatre mains. C'est le résultat de leur résidence à Rome et de centaines d'heures de balades et d'explorations. Sans texte, il dévoile au fil de ses 200 pages des photographies réalisées avec différents appareils, argentiques et numériques, sur des pellicules variées, parfois périmées. Voici des snapshots, accidents, instantanés, paysages, détails et fragments, noir et blanc, couleurs vives ou délavées, ainsi que des dessins esquissés sur le vif, réalisés sur des papiers trouvés dans la rue... brièvement quelques détails de fresques... Toutes ces traces, mystérieuses et silencieuses, offrent au regard du lecteur un portrait en creux de la belle ville italienne. La balade s'avère douce, esthétique et âpre. On y voit un escalier en noir et blanc, des passants surexposés et noyés de vert, une main tenant un couteau dans une fresque, un reçu pour un cappuccino au bar - mangé par le temps, les grillages d'un chantier, un mur jaune grignoté par l'érosion, un drapé de pierre, la carriole d'un éboueur... Il ne s'agit plus de Rome, finalement. Il s'agit d'une collection fragile et excessivement personnelle, qui fait œuvre. Un très beau livre-objet !

Lavori in corso | Florence Cats et Joseph Charroy  | 200 pages | 21,8 x 28 cm | auto édition | disponible sur le site de Joseph Charroy, http://www.josephcharroy.be/, ou par mail : joseph.charroy@hotmail.fr

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.