Shahpour Pouyan à la galerie Nathalie Obadia

Dounia Dolbec
02 décembre 2021

Jusqu'au 18 décembre, la Galerie Nathalie Obadia présente la première exposition dans la capitale belge de l’artiste iranien Shahpour Pouyan.

Sur les trois niveaux de la Galerie Nathalie Obadia, le visiteur découvre une exposition riche et complète qui met en avant la diversité et la puissance du travail de Shahpour Pouyan. Formé en Iran et aux Etats-Unis à la peinture, la philosophie, les mathématiques et la physique, l’artiste iranien né en 1979 utilise des formes multiples et puise son inspiration dans l’histoire culturelle et religieuse afin de créer des œuvres poétiques et évocatrices. En s’appuyant sur une documentation rigoureuse, il explore les questions historiques et politiques et s’intéresse aux symboles et aux traditions pour exploiter différents médiums et matériaux qui transportent le spectateur dans des dimensions plurielles. La céramique, les installations, la peinture, l’art de la miniature, le marbre, la terre cuite se côtoient dans une véritable expérience sensorielle pour mettre en forme les nombreuses références de l’artiste issues de l’art persan, des sciences ou encore de l’architecture. L’intime et l’universel, le passé et le présent dialoguent admirablement tout au long du parcours de l’exposition dont chaque étage est consacré à une étape du cycle de la vie avec, au premier étage, l’origine du monde, au deuxième étage l’Histoire et la vie terrestre et au troisième étage la mort et la vie après la mort.

Au premier étage de la galerie, trois œuvres incarnent ainsi l’eau, la terre, l’air et le feu pour figurer l’origine du monde et de la vie. Les céramiques colorées installées sur des socles alignés mobilisent les sens du visiteur et expriment la dimension spirituelle de ces éléments. Au deuxième étage, trois grandes toiles intitulées Flying walls cohabitent avec des gargouilles en terre cuite et des ornements persans pour évoquer l’action et les traces de l’homme sur Terre à travers une recherche sur l’architecture et l’édification. Au troisième étage, la vie après la mort est matérialisée par un ensemble d’architectures en céramique s’apparentant à des reliquaires ainsi que par une œuvre en marbre inspirée des vanités et représentant un crâne et des fleurs. Ici, l’histoire intime rejoint la grande histoire en convoquant les thèmes de la famille, de l’ascendance génétique mais aussi ceux de la religion, des ancêtres, de l’immortalité et de l’héritage.

C’est une exposition ambitieuse, à la hauteur de la qualité et de la complexité des créations de Shahpour Pouyan. Ce dernier présente également une exposition personnelle intitulée Skyhigh is my place au Musée Dhondt-DhaenensDeurle, jusqu’au 23 janvier 2022.
 

Shahpour Pouyan
Methinks these be devils three
Galerie Nathalie Obadia
8 rue Charles Decoster
1050 Bruxelles 
Jusqu'au 18 décembre 2021
Du mardi au samedi de 10h à 18h
www.nathalieobadia.com

Dounia Dolbec

Journaliste

Newsletter
S'inscrire

Pour rester au courant de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Soutenir mu in the city
Faire un don

Faites un don pour soutenir notre magazine !