Un nouveau site web Closer to Van Eyck

15 septembre 2020
Hubert et Jan van Eyck, Restauration avant-après de L'Adoration de l'Agneau Mystique

Depuis 2012, le site web Closer to Van Eyck a permis à des milliers de personnes dans le monde entier de zoomer sur les détails de l'une des œuvres d'art les plus célèbres au monde de Van Eyck : l'Agneau mystique. La fréquentation du site web souligne le potentiel de la technologie numérique moderne pour accroître l'accès aux chefs-d'œuvre de toutes les époques et en apprendre davantage à leur sujet.  

La Fondation Getty et l'Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA, Bruxelles), en collaboration avec le Fonds Gieskes Strijbis d'Amsterdam, donnent aux visiteurs de nouvelles possibilités d'explorer cette œuvre d'art à distance, avec le lancement aujourd'hui d'une nouvelle version du site qui inclut des images des parties du retable récemment restaurées ainsi que de nouvelles vidéos et du matériel éducatif. 

L'Adoration de l'Agneau Mystique (1432) d'Hubert et Jan van Eyck, située dans la cathédrale Saint-Bavon de Gand, est un polyptyque, figurant des thèmes et des figures bibliques. Après des siècles d'accumulation de poussières, de vernis jaunis, de surpeints étendus (ainsi que de nombreux déplacements, dont l’entreposage dans une mine de sel pendant la Seconde Guerre mondiale), l'œuvre d'art devait absolument être restaurée.

Le traitement de conservation-restauration du polyptyque par une équipe de restaurateurs de l’IRPA est réparti en trois phases. La première phase, terminée en 2016, concernait les panneaux extérieurs, visibles lorsque le retable est fermé. Une nouvelle étape a été franchie en décembre de l'année dernière avec l'achèvement de la deuxième phase. Celle-ci comprenait la restauration de l'Adoration de l'Agneau, dont les résultats peuvent maintenant être observées sur le site web renouvelé. L'équipe de l’IRPA a entièrement archivé le traitement au travers d’une documentation photographique et scientifique en ultra-haute définition. Ces images sont désormais accessibles à tous par le biais du site Closer to Van Eyck. Il est également possible de télécharger le rapport de traitement de la deuxième phase afin d’avoir un aperçu des rouages internes du processus décisionnel pendant ce traitement de restauration complexe.

De nouvelles photos après traitement montrent les nombreuses scènes peintes telles qu'elles étaient conçues à l'origine. Le motif central de l’Agneau avait été atténué par un surpeint du XVIe siècle mais des recherches interdisciplinaires ont permis de redécouvrir l'Agneau humanisé de Van Eyck. Les photos de haute définition prises avant, pendant et après la restauration, permettent au spectateur de se rendre compte de cette transformation.

Un zoom sur les détails sur le site internet permet d’obtenir un aperçu de la précision et de l'aisance de la main du maître. Le jeu de la lumière et les textures des métaux, des plantes, des cheveux et de la peau sont représentés avec un soin inégalé. Pas moins de 75 espèces végétales différentes peuvent aujourd’hui être identifiées par les botanistes. Les ombres projetées par le feuillage des arbres et des arbustes créent une impression de profondeur et de tridimensionnalité. Même le sol présente de nombreuses nuances, de la boue gorgée d’eau au sable mou et aux roches dures parsemées de pierres précieuses, de cristaux et de coraux. Le nettoyage a également révélé des bâtiments méticuleusement détaillés qui étaient dissimulés pendant des siècles sous des couches de surpeint.

De plus, les nouvelles images de réflectographie infrarouge (RIR) permettent de révéler les dessins sous-jacents et les sous-couches des peintures exécutées dans un ton sombre, comme c’est le cas pour le feuillage des arbres derrière Saint Christophe dans Les Pèlerins.

closertovaneyck.kikirpa.be