Vincent Bioulès, le goût de la figuration

Marco Zagaglia
23 décembre 2016

Membre fondateur du mouvement Supports-Surfaces avec, entre autres, Jean-Pierre Pincemin ou Claude Viallat, Vincent Bioulès s’en éloigne dès le milieu des années 1970 pour revenir à la peinture figurative. L’empreinte profonde des années d’abstraction se ressent toujours dans la rigueur des compositions et l’agencement virtuose des couleurs.

Vincent Bioulès
Le motif et la lumière
Galerie La Forest Divonne
88 rue Hôtel des Monnaies
1060 Bruxelles
Jusqu'au 28 janvier 2017
Du mardi au samedi de 11h à 19h
http://www.galerielaforestdivonne.fr/

Marco Zagaglia

Vidéaste

Formé à l’IAD, il a réalisé plusieurs courts-métrages et vidéos avec divers artistes contemporains. Il prépare actuellement son premier long-métrage documentaire et collabore régulièrement à Mu in the City au travers de reportages. Il a réalisé pour le magazine deux documentaires sur les galeristes Jean Marchetti et Fred Lanzenberg.

Newsletter
S'inscrire

Pour rester au courant de notre actualité,
inscrivez-vous à notre newsletter !

Soutenir mu in the city
Faire un don

Faites un don pour soutenir notre magazine !