Le voyage d'Anne Brouillard

Muriel de Crayencour
17 novembre 2019

Sur la couverture de Voyage d'hiver d'Anne Brouillard, un train au départ. Puis nous suivons les voies, sortons de la gare et quittons la ville. C'est parti pour un périple qui mène nos yeux ravis à un grand lac argenté bordé d'arbres. Plus loin, isolée, une maison blanche, puis un petit hameau, les habitations comme des petits visages qui vous regardent. Un fleuve, des arbres aux branches nues, une péniche, une maison rose, une île avec un feu et une caravane, puis un pont en fer et la ville, de nouveau. Inspirée par le trajet en train Dinant-Namur, l'illustratrice déroule un long paysage sur un livre en accordéon qui se déplie gracieusement entre les mains. Voyage poétique, délicat, avec les illustrations si reconnaissables, aux couleurs translucides, à la palette sourde, qui nous transportent dans un pays qui ressemble à la Belgique mais aussi à celui des contes qu'on nous a lus, enfant, ceux avec une maison blanche au fond d'une forêt, ou une île au milieu d'un grand lac. 

Anne Brouillard (Louvain, 1967) est illustratrice. Elle a étudié à Saint-Luc à Bruxelles. Elle travaille principalement pour l'édition jeunesse. Elle a gagné, entre autres, le Grand Prix Triennal de Littérature de Jeunesse 2015-2018 de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Son livre-accordéon Voyage d'hiver paru chez Esperluète Editions en est à sa troisième édition. Un objet délicat à offrir ou à s'offrir.

Voyage d'hiver | Anne Brouillard  | Esperluète Editions  | 11,5 x 16,5 cm | 38 pages  | 15 €  | 2013 réédition 2019 | https://www.esperluete.be/

Muriel de Crayencour

Rédactrice en chef

Voir et regarder l’art. Puis transformer en mots cette expérience première, qui est comme une respiration. « L’écriture permet de transmuter ce que l’œil a vu. Ce processus me fascine. » Philosophe et sculptrice de formation, elle a été journaliste entre autres pour L’Echo, Marianne Belgique et M Belgique. Elle revendique de pouvoir écrire dans un style à la fois accessible et subjectif. La critique est permise ! Elle écrit sur l’art, la politique culturelle, l’évolution des musées et sur la manière de montrer l’art. Elle est aussi artiste. Elle a fondé le magazine Mu in the City en 2014.